Cet article date de plus de 8 ans

Un député dénonce la reprise du RC Lens par des capitaux azerbaïdjanais

François Rochebloine, député UDI de la Loire (proche de Jean-Louis Borloo) a dénoncé mercredi dans un communiqué l'offre d'un homme d'affaires azerbaïdjanais pour la reprise du Racing club de Lens (Ligue 2), appelant les "autorités du football français" à "réagir face à une telle dérive".
"L'arrivée de capitaux étrangers est sans doute une aubaine pour des clubs en difficultés", a affirmé M. Rochebloine. Mais "si cette méthode a pu ouvrir parfois quelques portes, elle ne doit faire oublier les réalités d'une société azerbaïdjanaise assez éloignée des standards européens".

"J'en appelle au bon sens, et aux autorités du football français pour réagir face à une telle dérive", a poursuivi celui qui est chargé des sports dans le contre-gouvernement de Jean-Louis Borloo, créé le 15 juin sur le modèle du "shadow cabinet" anglais.

Une opération de communication à grande échelle destinée à redorer un blason terni auprès de l'opinion européenne.


Selon lui, l'offre de reprise du club de L2 présentée par l'homme d'affaires Hafiz Mammadov et l'ancien président du RC, Gervais Martel, fait "partie d'une opération de communication à grande échelle destinée à redorer un blason terni auprès de
l'opinion européenne", qui ne doit "tromper personne".

Le Crédit Agricole Nord de France (CANF), actionnaire majoritaire du RC Lens depuis mai 2011, a annoncé le 14 juin être entré en "négociations exclusives" avec MM. Martel et Mammadov pour la reprise du club.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens