Cet article date de plus de 8 ans

Martel de retour à Lens : ce qu'il faut retenir de sa conférence de presse

Recutement, Mammadov, ambitions... Gervais Martel et Antoine Kombouaré ont abordé tous les principaux sujets concernant l'avenir du RC Lens. Un club qui repart de zéro selon le nouveau président lensois.

La situation financière

"Je voulais revenir avec un projet constituant une nouvelle histoire pour Lens, avec un engagement financier solide", a expliqué Martel, de nouveau président du RC Lens, poste qu'il avait occupé pendant vingt-quatre ans jusqu'à ce que les difficultés financières du club l'en chassent en juillet 2012.
Incapable de racheter seul les parts du Crédit Agricole Nord de France, il s'était mis dès le mois suivant en quête d'un sauveur et associé. Il l'a trouvé en la personne de l'homme d'affaires azéri Hafiz Mammadov, 48 ans, président du FC Bakou et du Baghlan Group (pétrole, gaz, transports).



Et le 4 juillet, le CA Nord de France lui a cédé le club, via une holding créée pour l'occasion par les deux hommes. "C'est un club qui repart à zéro, il n'y a plus de pertes et des fonds propres importants ont été apportés, environ 17 millions d'euros", a souligné M. Martel. Cela a permis d'éponger la dette de 12 millions d'euros et de placer cinq autres millions sur le compte courant du RC Lens, ainsi définitivement sauvé de la relégation en National, que la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) avait décidée le 26 juin avant, en appel le 9 juillet, d'accepter le retour en L2.

Mammadov et l'Azerbaïdjan


Hafiz Mammadov est le nouvel actionnaire majoritaire du club (60%) même si Gervais Martel (40%) a annoncé que cette situation pourrait évoluer. "Je reste le patron, avec tout le respect que j'ai pour l'actionnaire" a dit le nouveau PDG. Il est également revenu sur sa rencontre avec cet homme d'affaires venu de l'Azerbaïdjan : "Je l’ai rencontré par l’intermédiaire d’un ami dans le sud de la France. On a tout de suite tilté ensemble sur le foot. Nous sommes allés à Bakou avec d’anciens joueurs lensois comme Dacourt, Papin et Blanchard. Là-bas, nous avons senti une volonté d’un développement important. Il connaissait le RC Lens par son public, sa formation… C’est ce qui a fait la différence. Nous n’avons pas ménagé nos efforts et ceux-ci ont été récompensés par le fait que Hafiz Mammadov nous accompagne dans le club. Il s’agit de quelqu’un qui a envie d’apporter à la région. Il est passionné d’art. Des échanges vont également se réaliser. Des gamins d’Azerbaïdjan vont venir dès le mois d’août. Hafiz viendra pour sa part dès que son emploi du temps lui permettra. Il s’agit d’une personne d’une gentillesse extrême. On s’est vite entendu sur le foot. Pour le reste, ce n’est pas l’Euromillions. Il va nous soutenir financièrement mais on ne fera pas n’importe quoi. Il va apporter beaucoup d’argent mais de façon intelligente par rapport aux projets. Il a envie que Lens remonte vite en L1."

L'organigramme


Le nouvel organigramme du RC Lens a également été dévoilé par Gervais Martel.

Hafiz Mammadov : Actionnaire majoritaire (60%).
Gervais Martel : Président directeur général (actionnaire minoritaire à 40%).
Jocelyn Blanchard : Directeur sportif.
Didier Roudet : Directeur général adjoint.
Xavier Thuilot : Directeur général adjoint.
Antoine Kombouaré : Entraîneur 

confmartelentier

L'ambition 

"J'ai peut être 58 balais mais je crève de faim, j'ai envie de retrouver le niveau qui est le nôtre", a lancé Martel en présentant son plan de bataille. "Je ne rêve pas de la C1 dans 3 ans, mais je souhaite que l’on sorte de cette spirale triple zéro. La situation repart avec un tapis lisse. A nous de bosser. Et l’on va réussir sur le challenge qui nous est donné.  On se bat pour l’amour du maillot. Je dors, je rêve Lens. On doit se battre pour cette vieille dame de 1906. Mais on doit aussi se battre pour nos supporters. Il y a déjà 13 000 abonnés. On devrait en avoir plus de 17 000."

Le nouvel entraîneur : Antoine Kombouaré

Première annonce, l'intronisation officielle de Kombouaré au poste d'entraîneur. L'ancien coach du PSG et de Valenciennes, présent à la conférence
de presse, a affirmé ne pas avoir hésité à prendre les rênes de l'équipe après une pige plus exotique dans les Émirats. "Je ne vous cache pas que ma première envie était de partir en Angleterre. Voilà pourquoi cela a mis du temps. Mais rien ne se concrétisait là-bas, j’ai donc choisi Lens mais pas par défaut. C'est le choix du coeur, Lens fait rêver comme peu de clubs peuvent le faire à part Marseille, Saint Étienne ou Paris, a-t-il dit.

Kombouaré s'est engagé pour trois saisons, comme ses adjoints Yves Bertucci et Michel Dufour. Jean-Claude Nadon, seul rescapé de l'ancienne équipe, sera chargé de l'entraînement des gardiens.

Le recrutement

Les nouveaux actionnaires ont donné les moyens de recruter. Malgré une masse salariale (7 millions d'euros) toujours encadrée par la DNCG, le RCL a enregistré l'arrivée de nombreux joueurs en l'espace de quelques heures: Landre (PSG), Chavarria (Anderlecht), Kantari (Brest), Ljuboja (Legia Varsovie). En attendant la signature éventuelle d'Alphonse Aréola, troisième gardien du PSG et jeune champion du monde français des moins de 20 ans.

"On cherche encore un avant-centre, un milieu, un attaquant droit et un à gauche", pour "construire une équipe" capable "d'atteindre les objectifs qui sont élevés", a indiqué Kombouaré, convaincu que le dispositif sera "prêt pour la reprise le 4 août".




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens