Meurtre d'un migrant à Calais : deux interpellations

Le squat occupé par les migrants et où a été commis le meurtre d'un Afghan, à Calais.
Le squat occupé par les migrants et où a été commis le meurtre d'un Afghan, à Calais.

Deux personnes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'un Afghan à Calais mardi.

Par Virna Sacchi

Ce mercredi en fin de matinée, deux hommes d'origine afghane ont été interpellés à Calais suite au meurtre d'un migrant, identifié désormais. Il s'agit d'un Afghan également de 38 ans.

"L'homme  avait été tué à l'aide de gaz lacrymogène et par plusieurs coups de couteau, vers 10h30 dans le squat de la rue Caillette. Il gisait dans une marre de sang" selon le procureur de Boulogne-sur-mer Jean-Philippe Joubert. "Il est décédé sur place, à 11H25, peu après l'arrivée de la police et du SMUR". Le procureur n'excluait pas un règlement de comptes.

Une trentaine de personnes qui étaient encore dans le squat à l'arrivée de la police avaient alors été entendues avec un interprète, puis relâchées. 

Ambiance tendue entre migrants à Calais

Il n'est pas dit que cette interpellation calmera le jeu à Calais. L'ambiance entre migrants est devenue tendue. Il ne se passe quasiment pas un mois sans un décès parmi les migrants à Calais. Au fil du temps, leurs conditions de vie sont de plus en plus précaires et dangereuses. D'après la préfecture du Pas-de-Calais, ils seraient deux cents à vivre ainsi en attendant de pouvoir traverser la Manche et vivre en Angleterre. Notre équipe s'est rendue sur place.

DMCloud:94389
Tension entre les migrants à Calais
Un reportage de Fabien Garreau et Dominique Dumont



A lire aussi

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus