LOSC : l'affaire Thauvin en 10 étapes

Feuilleton interminable auquel on ne comprend pas toujours tout, "l'affaire Thauvin-LOSC" n'en finit pas de rebondir au gré des petites phrases, gros clash ou négociations souterraines. On fait le point ! Janvier-août : pour mieux comprendre ce qui agite le club lillois ces dernières semaines. 

Par Emmanuel Magdelaine

1. Florian Thauvin signe au LOSC mais reste à Bastia jusqu'à la fin de la saison 

Florian Thauvin, 19 ans, est alors l'une des pièces importantes de l'attaque bastiaise. En début de saison, il a été titulaire 13 fois sur 17 et a inscrit 3 buts. Il est considéré comme un des espoirs de la Ligue 1. Le LOSC l'achète 3,5 M€, lui fait signer un contrat de 4 ans et demi et le prête jusqu'à la fin de la saison à Bastia. 

En ce mois de janvier, ce transfert fait peu de bruit. Tout est normal. Y compris la vidéo publiée par le site officiel du LOSC. Thauvin y pose fièrement avec le maillot du LOSC, il dit que le LOSC est "un grand club", "une très grosse écurie française", que "le projet lui a tout de suite plu". Une interview à réécouter absolument !

thauvinloscvideoofficielle

A l'époque, Michel Seydoux, président du LOSC, ne tarit pas d'éloges sur sa recrue : "On avait très envie de l’avoir. On a eu une attitude intelligente avec Bastia en le laissant terminer la saison là–bas. C’est une pratique qu’on essaie de développer. Il nous impressionne beaucoup. Mais j’ai l’impression qu’il y a un temps d’acclimatation qui est nécessaire à Lille. On se souvient de Gervinho, de Payet… Thauvin va faire la Coupe du monde des U20. On prend le temps de construire sereinement."

2. Thauvin meilleur espoir de la La Ligue 1, premiers contacts avec l'OM

Le 19 mai, Florian Thauvin est élu meilleur espoir de Ligue 1 aux trophées de l'UNFP. Au cours de la cérémonie de remise des prix, l'entourage de Florian Thauvin et/ou le joueur lui-même aurait pris contact avec l'OM et notamment son entraîneur présent ce jour-là Elie Baup

thauvinunfp

La cote du joueur n'est plus la même qu'en janvier et on se dit alors que le LOSC a fait une bonne affaire en le faisant signer dès janvier. Il a marqué 10 buts en 32 matchs et certains le comparent déjà à Eden Hazard

##fr3r_https_disabled##
videobutsthauvin

3. L'OM annonce qu'il souhaite recruter Thauvin

Le 7 juin, le journal L'Equipe annonce que Florian Thauvin intéresse Marseille. Les dirigeants phocéens ont fait savoir à leurs homologues nordistes qu'ils étaient prêts à racheter le contrat de Thauvin. C'est le début du feuilleton. 

4. Seydoux se montre ferme : "Il est hors de question qu'il quitte le LOSC"

Réponse immédiate de Michel Seydoux : «Il est chez nous, c'est hors-propos. Il est hors de question qu'il quitte le LOSC. Il y a des choses dont je suis certain dans la vie, et celle-là en fait partie...»

5. Thauvin, le champion du monde qui boude

Du 21 juin au 13 juillet, Florian Thauvin participe avec l'équipe de France au Mondial des moins de 20 ans. Mais on va peu y parler de ses perfomances et beaucoup de ses déclarations. Lors d'un point presse, il affirme qu'il est déçu du départ de Rudi Garcia et de la non-qualification du LOSC pour une coupe d'Europe : "Jouer la C1, c’est le rêve de tout joueur et c’est le projet pour lequel je devais rejoindre Lille. Et ce n’est plus celui-ci aujourd’hui". 

Florian Thauvin semble alors avoir oublié que lorsqu'il a signé avec le LOSC à la fin du mois de janvier, lors du mercato d'hiver, les Dogues n'étaient que 11e du championnat à 12 points de la 3e place qualificative pour la Ligue des Champions. La participation de Lille à la plus prestigieuse des compétitions européennes était à l'époque plus qu'hypothétique et cela n'avait pas semblé gêner Florian Thauvin, ni son entourage.

A demi-mots, dans cet interview, il avoue aussi son intérêt pour l'OM. 
##fr3r_https_disabled##
videothauvin
Au mondial des moins de 20 ans, les performances de Florian Thauvin sont moins bonnes que prévu. Ses états d'âme y sont forcément pour quelque chose. 

6. Seydoux se fâche

Comprenant que ses premières déclarations n'ont pas eu un grand effet, Michel Seydoux  décide de se fâcher et il décide de s'en prendre directement à l'OM. Le président du LOSC écrit le 10 juillet un texte au vitriol contre contre Vincent Labrune, président de l'OM : «Pour la dernière fois, je confirme que Florian Thauvin ne rejoindra ni l’OM ni aucun autre club. Il est un joueur du LOSC, intransférable. (...) Ces basses manipulations et ces méthodes d’un autre temps, poursuit le Lillois, n’ont pour seule conséquence de ternir l’image de son club, et plus généralement celle du football. Ses prédécesseurs ne nous avaient pas habitués à cela. Présider un grand club, c’est aussi respecter un certain nombre de valeurs et de règles.» 

Marseille réagit immédiatement à cette charge et persiste dans sa volonté de recruter Thauvin : "Je trouve les propos de Michel Seydoux durs vis-à-vis de Vincent Labrune. Le discours était très simple de la part du président, et il s’agissait de contacter les dirigeants du LOSC. (…) Je pense que les choses ont été faites proprement, il y a eu des contacts avec le LOSC pour Thauvin. (…) On a entendu le message de M. Seydoux mais pas encore celui de Thauvin. On verra en rentrant."

7. Une histoire d'argent et d'agent

De retour du Mondial des moins de 20 ans, Florian Thauvin débarque à Luchin pour discuter avec le LOSC. Avec René Girard, officiellement, tout se passe bien :  "J’ai surtout parlé du projet sportif et il était très réceptif, très intéressé. Il n’y a vraiment eu aucun problème. » Avec Frédéric Paquet, directeur général du club, apparemment un peu moins bien. Le conseiller de Florian Thauvin aurait "laissé planer la menace que le jeune attaquant ne porte jamais le maillot du LOSC".

On comprend aussi à ce moment que l'affaire Thauvin est aussi (d'abord ?) une affaire d'argent. Le "clan" Thauvin se montre mécontent du salaire touché par Thauvin ces six derniers mois (6000 €) et exigerait qu'il soit revalorisé au vu des performances du joueur. On comprend alors que la question du salaire est essentielle dans ce dossier : le LOSC aurait proposé 45 000 € par mois à Thauvin. L'OM proposerait presque 3 fois plus : 120 000 €/mois

Le père de Florian, Charles Thauvin, publie d'ailleurs un message explicite à ce sujet sur sa page Facebook : "faut pas oublier de payer le salaire de son joueur". 

© Page Facebook de Charles Thauvin
© Page Facebook de Charles Thauvin

Selon le Journal du Dimanche, le LOSC se serait quand même montré prêt à augmenter le salaire du joueur à 75.000 euros mensuels. Mais il y a quelques jours Charles Thauvin est revenu sur cet épisode dans 20 minutes : "Florian est venu rencontrer Frédéric Paquet pour négocier une revalorisation. Mais il a été très mal reçu. M. Paquet n'a eu aucun respect pour sa personne."

L'affaire devient aussi une histoire d'agents. Celui qui a négocié le contrat avec le LOSC en janvier n'est plus l'agent officiel de Thauvin. L'Equipe affirme qu'il écoute désormais les conseils d'un de ses amis nommé "Adil", qui n'a pas de reconnaissance officielle pour exercer le métier d'agent. Le LOSC, lui, laisse entendre, qu'une quinzaine d'agents, d'une façon ou d'une autre, se seraient mêlés de l'affaire. 

Autre élément qui peut avoir son importance : le LOSC aurait mandaté selon l'Equipe, un agent dès la mi-juillet pour tenter de trouver une issue au conflit (et un club autre que l'OM pour Thauvin ?). Une info infirmée par l'agent belge en question mais réaffirmée par l'Equipe, ce qui laisse entendre que le LOSC envisage depuis de nombreuses semaines de se séparer de Florian Thauvin.

8. Thauvin reprend l'entraînement

Le 5 août dernier, Florian Thauvin apparaît pour la première fois avec le maillot du LOSC à l'entraînement. C'est déjà un petit événement. 
##fr3r_https_disabled##
tahuvinentrainementlosc

Fin de l'histoire ? Pas si simple. L'OM fait comprendre qu'il ne lâche pas toujours pas l'affaire et le LOSC se montre prudent dans sa communication. Même René Girard reconnaît qu'il n'a pas de certitudes :  "Je redis qu'il est sous contrat. Avec lui, j'ai eu des discussions sportives. Il reprend avec un planning aménagé pour être au top la 3ème semaine. Ce n'est pas du pipeau. Ce qui s'est passé dans sa tête n'a pas facilité les choses. Mais, jusqu'au 2 septembre, tout peut se passer. Ce n'est pas simple mais je compte sur lui." L'entraîneur du LOSC envisage alors de convoquer Thauvin pour le match face à Rennes ce samedi.

9. Thauvin-LOSC : le clash

C'est l'étape en cours. Le week-end dernier, l'OM fait une proposition financière au LOSC : 8 M€ (+2 M€ de bonus), les dirigeants lillois la refusent. Florian Thauvin, furieux, décide d'aller au clash car selon lui, le LOSC aurait promis de le laisser partir en cas "d'offre à deux chiffres". Depuis ce lundi, il ne participe plus aux entraînements. 

Le LOSC ne le paye plus et dit avoir "pris acte de cette décision" : "Il fait un choix, qui nous semble désolant, dit Frédéric Paquet. S'il ne veut plus jouer au football, on ne va pas le forcer, on va attendre. Mais puisqu'il ne travaille pas, il n'est pas payé. La prochaine étape sera lundi soir (2 septembre) à minuit" (fin du marché des transferts)."

##fr3r_https_disabled##
thauvinloscpaquet

10. Et maintenant ?

L'affaire Thauvin en est désormais au stade des questions. Elles sont nombreuses. Le LOSC a-t-il envie de se séparer de Florian Thauvin ? Y-a-il intérêt ? Une offre de 15 M € suffirait-elle à convaincre Michel Seydoux ? L'OM (ou un autre club) peut-il (a-t-il les moyens, l'envie...) faire cette offre ?

Jusqu'où peut-aller Florian Thauvin ? Le LOSC peut-il rester inflexible et payer (ou pas) un joueur sans la faire jouer jusqu'au prochain mercato ?Impossible de répondre à toutes ces questions. Même les principaux intéressés (LOSC-Thauvin-OM) ne connaissent pas l'issue de ce feuilleton. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus