• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Picardie : journée contre la méningite

© France 3 picardie
© France 3 picardie

Cette année, la méningite a tué deux personnes en Picardie. Ce 8 octobre 2013 à l'occasion de la journée nationale contre la méningite, les professionnels de la santé, les associations, ainsi que l'Agence Régionale de la Santé (ARS) invitent la population à se faire vacciner.  

Par Halima Najibi

Une souche invasive particulière de méningocoque de sérogroupe B est responsable depuis 2003 d’une situation hyperendémique en Normandie puis en Picardie. Une campagne de vaccination a été débutée en 2006 touchant successivement trois zones correspondant à des foyers d’hyperendémie. 

Quelles sont les personnes les plus touchées par la méningite ?

Les nourissons, adolescents et jeunes gens jusqu'à 24 ans sont les plus exposés. La méningite est une infection de membranes enveloppant le cerveau et la moëlle épinière. Contagieuse, elle se transmet par des gouttelettes de sécrétions respiratoires ou pharyngées. Un contact étroit, lors d'un baiser, d'un éternuement, d'un accés de toux, ou la promiscuité avec unes personne infectée favorise sa propagation.
Chaque année en France, on estime entre 500 à 800 le nombre de cas de méningites à méningocoque, dont 10 % mortels. Le méningocoque B est responsable de 73 %. 

Méningite B14, la campagne de vaccination se poursuit :

Les jeunes adultes et les enfants des cantons d’Ault, Friville-Escarbotin, Gamaches sont particulièrement exposés à la méningite B14, une infection grave qui peut être mortelle. Un ou plusieurs cas sont toujours déclarés chaque année sur ces territoires.
Depuis 2009, une campagne de vaccination est engagée par l'ARS dans ces trois cantons, afin d'endiguer durablement cette infection. Le vaccin est la seule protection durable contre la méningite B14.

Le schéma vaccinal comporte 4 injections : les trois premières à 6 semaines d'intervalle et un rappel 1 an après :

Les injections peuvent être réalisées au centre de vaccination de Friville-Escarbotin (pour prendre rendez-vous, contactez le 0820 30 00 60*), chez votre médecin traitant (se renseigner auprès de lui) ou au sein de la PMI pour les enfants de moins de 6 ans.

Les doses de vaccin sont fournies par les professionnels de santé qui réalisent les injections. Il n’est pas utile de se déplacer à la pharmacie.
Parallèlement une campagne d’information avec mise à disposition d’affiches et de dépliants se poursuit auprès des mairies, des pharmaciens, des infirmiers libéraux et des médecins généralistes de ces 3 cantons.
Ces outils rappellent les 3 bonnes pratiques pour lutter contre cette infection qui peut être mortelle : se faire vacciner ou vacciner son enfant ; sensibiliser les proches sur la persistance de la méningite ; être vigilant et attentif aux premiers signes de la maladie.

* numéro indigo, prix d’une communication locale, du lundi au vendredi de 9h à 18h

Source ARS Picardie

DMCloud:113701
Point sur la méningite
Récit de Vanessa Boularès


Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus