Cet article date de plus de 7 ans

Qui est Hamid Hakkar, évadé de la prison d'Annoeullin, complice d'Antonio Ferrara ?

Il s'est évadé de la prison d'Annoeullin en ne revenant pas d'une permission accordée. Hamid Hakkar, emprisonné pour meurtre, trafiquant de drogues, complice d'Antonio Ferrara, est pourtant un spécialiste reconnu des évasions...
Hamid Hakkar, dessiné en 2010, lors du procès de l'évasion d'Antonio Ferrara.
Hamid Hakkar, dessiné en 2010, lors du procès de l'évasion d'Antonio Ferrara. © AFP

Hamid Hakkar, surnommé Julio

Il a 45 ans. Sa carrure XXL et surtout son passé en font un poids lourd du grand banditisme. Surnommé "Julio" (comme Julio Iglesias), il est décrit par la justice comme un parrain de la drogue en région parisienne. Il a été condamné à de multiples reprises pour trafic de drogues. En 2005, Hamid Hakkar est condamné à 15 ans de prison pour le meurtre de Momo Boubetra, petit trafiquant de cannabis abattu de sept balles en mai 1996 au bas de son immeuble d'Aubervilliers. 

Le "cerveau financier" de l'évasion d'Antonio Ferrara ?

Hamid Hakkar était aussi dans le box des accusés lors du procès de l'évasion spectaculaire d'Antonio Ferrara en mars 2003. Il était soupçonné d’avoir été le cerveau et le financier de l’évasion (il était alors en cavale). La justice lui reprochait notamment d’avoir aidé Ferrara en lui fournissant argent et faux papiers. Il a été condamné pour ces faits à deux ans de prison en 2010. 

Hamid Hakkar, un spécialiste des évasions

Selon 20 minutes, Hamid Hakkar n'en est pas à sa première évasion. Loin de là. Il se serait évadé du bureau du juge d’instruction dès sa première affaire de vol à 21 ans. En 1998, "Julio" s'échappe de la prison de Villepinte lors d'un parloir grâce à un complice. Il est repris en 2003, interpellé à Paris, en même temps qu'Antonio Ferrara. Il était alors en possession d'un faux passeport et d'un faux permis de conduire. Selon Le Nouvel Observateur, d'autres faux papiers d'identité, deux pistolets et près de 360 000 euros ont par ailleurs été trouvés chez lui.

En 2008, lors du procès Ferrara, le journal écrivait dans son compte-rendu de procès : "Aujourd’hui, la pénitentiaire redoute une nouvelle évasion de ce détenu décrit comme «fruste et présentant un fond psychopathe". A l'époque, il disait avoir été «transféré 27 fois de prison en cinq ans».

Libérable en 2017

Depuis 2011 (ou un peu plus tard), Hamid Hakkar était emprisonné à Annoeullin dans le quartier des longues peines. Il était "libérable" en 2017. Il avait fait récemment une demande de liberté conditionnelle, qui lui avait été refusée par l’administration pénitentiaire en juin.

La permission qui lui a été accordée (d'une durée de 10 jours) était la sixième. Selon Frédéric Blondel, délégué syndical UFAP-UNSA-Justice à Annœullin, interrogé par La Voix du Nord, "il rentrait dans les critères. Il était dans les temps pour prétendre à une libération conditionnelle et à une permission de sortie." Hamid Hakkar n'était plus inscrit au fichier des détenus particulièrement surveillé depuis 2012. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison faits divers