• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Pas-de-Calais : les 22 sauveteurs du Dasud reviennent des Philippines

Une partie de l'équipe du Dasud 62 à leur arrivée à Manille. / © DR
Une partie de l'équipe du Dasud 62 à leur arrivée à Manille. / © DR

A la veille de leur retour des Philippines - arrivée prévue samedi à 6h00 à Roissy - le point sur l'action des 22 sauveteurs du Détachement d'Aide et de Secours d'Urgence du Département du Pas-de-Calais. 

Par EP

Partis de Roissy, le groupe du Dasud (62) est arrivé à Manille le 13 novembre. Accueillis par un "représentant de l'ambassade" note un communiqué, les sauveteurs ont ensuite pris un vol militaire vers Cedu, dernière ville où l'on pouvait encore atterrir. Leurs missions devaient ensuite leur être attribuées par les autorités locales.

Après quelques péripéties administratives, et un réveil matinal à 4h45 (heure locale) le 14 novembre, prise de contact avec une ONG avec laquelle le Dasud a déjà travaillé. Les malles et les sauveteurs embarquent quatre heures plus tard dans un avion militaire, seul capable d'atterrir sur site. 

Le jour suivant, 15 novembre, les sauveteurs régionaux sont sur l'île de Samar à Quinanpondam. La liaison est minimum avec le capitaine Talleux, resté à Berck-sur-Mer, et en contact avec les sauveteurs, qui trouvent la possibilité tout de même d'envoyer un message :

"Une horreur, des rues jonchées de cadavres, rarement vu une telle vision apocalyptique"






Les problèmes récurrents sont la dénutrition et le manque d'eau potable. Le groupe a donc mis en place :
  •  Une station d’épuration et se charge de transmettre le mode de fonctionnement
  •  les soins d’urgence
  •  la vaccination des plus jeunes

18 novembre : le groupe Dasud 62 a laissé un kit de potabilisation dans la ville où il avait été affecté en 1ère mission après avoir formé quelques personnes dont des pompiers locaux. Il est désormais revenu à Tacloban où il est hébergé dans l’hôpital en ruine. Sa seconde mission consiste à apporter secours médical dans la périphérie de la ville et dans les villages non encore visités. Pour ce faire il a loué un 4X4 pour aller dans ces zones très difficiles d’accès.

Globalement, un communiqué envoyé par le commandant Talleux annonce que :
- l’eau distribuée par les militaires américains est très rationnée
- la débrouille consiste à récupérer l’eau dans des gamelles car les pluies sont très importantes de nuit
- la température est de 30 à 35°
- dans les villages, les corps qui sont découverts chaque jour, l’humidité et la chaleur rendent l’odeur pestilentielle.


19 novembre : depuis la veille et avec l’appui de deux autres médecins, 430 soins ont été effectués par le groupe. L’horreur de la catastrophe se découvre encore un peu plus. Lors de leur remontée vers Manille, les médicaments restants seront laissés à disposition des infirmeries et hôpitaux de campagne.

21 novembre, le groupe est revenu à Manille, en vue d'un retour le samedi 23 novembre à Roissy Charles De Gaulle à 6h00. Une conférence de presse est programmée à Berck-sur-Mer à 11h00 le même jour. 

Adresser vos dons à :

UDSP 62
DASUD 62
BP 20077
ZA des chemin croisés
18, rue René Cassin
62 223 St Laurent Blangy

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus