Cet article date de plus de 7 ans

Fillette morte à Berck : un nouvel appel à témoins lancé par la police

La police judiciaire a lancé un nouvel appel à témoins ce lundi. Une femme qui aurait conversé avec la femme recherchée (qui a un lien de parenté avec la fillette) intéresse notamment les enquêteurs. 
La Police Judiciaire et le parquet de Boulogne-sur-mer ont décidé, au vu des nouveaux éléments recueillis ces dernières heures, de lancer un nouvel appel à témoin dans l'affaire de la fillette découverte morte sur la plage de Berck. Voici cet appel à témoins. Il y est notamment question d'une femme d'une quarantaine d'années qui aurait parlé dans le bus entre Rang-du-Fliers et Berck avec la femme recherchée. 

La police rappelle que la femme recherchée est susceptible, au vu de son parcours (elle a été vue à Paris, gare du Nord quelques heures après la découverte du corps) de séjourner actuellement en région parisienne. Et demandent donc l'aide son entourage éventuel ou de témoins pour l'identifier et la retrouver. "Ce qu'on espère, c'est que par exemple le géniteur ou l'entourage se signale ou signale une disparition d'enfant", a déclaré une source syndicale.


Appel à témoins

Le corps sans vie d'une fillette âgée d'environ 1 an a été découvert le mercredi 20 novembre 2013 au matin sur la plage de BERCK SUR MER (Pas-de-Calais). L'enfant avait la peau claire, les yeux bleus, des cheveux chatains ondulés. Elle portait une combinaison intégrale foncée de marque "Cyrillus"à capuche avec une bordure en fourrure, des moufles assorties ainsi que des chaussures de marque "Bout'chou" et une couche de marque "Baby Care".
Les policiers ont trouvé à proximité une poussette de marque "Trottine", à la toile grise.
L'enfant était accompagnée par une femme à la peau noire, âgée d'une trentaine d'années, s'exprimant en langue française, dont une photographie est jointe.




Cette femme a pris le train à la gare du Nord à Paris. Elle est descendue à Rang-du-Fliers -Pas-de-Calais puis a emprunté un bus jusqu'à BERCK SUR MER. Au cours de ce dernier trajet, elle a parlé avec une femme âgée d'au moins quarante ans à laquelle elle aurait donné le prénom de l'enfant. A ce jour, ce témoin n'a pas été identifié.

Le 20 novembre, la femme a été de nouveau aperçue à la Gare du Nord de Paris. Elle est par conséquent susceptible de séjourner en Ile-de-France.
Les premiers résultats des expertises scientifiques laissent à penser que la femme et l'enfant avaient un lien de parenté.

Tout témoin permettant d'identifier l'enfant et son accompagnatrice est prié de joindre la Police Judiciaire au numéro vert suivant : 0 800 35 83 35


L'enquête avance mais de nombreuses questions demeurent


Selon nos informations, la femme recherchée aurait séjourné dans la nuit de mardi à mercredi dernier à l'hôtel "Le Littoral" à Berck, un hôtel proche de la plage. C'est là que les policiers ont pu recueillir l'ADN de cette femme et le comparer à celui de la fillette. Il est désormais établi qu'un lien de parenté lie la femme et la fillette (selon un policier du syndicat Alliance, c'est sa fille). 


On sait aussi que la femme recherchée a été vue dans la journée de mercredi, quelques heures après la découverte du corps, à la gare du Nord. Les images de vidéosurveillance en attestent.

Mais selon nos informations, les enquêteurs ont perdu sa trace à cet endroit. Pas d'images de vidéosurveillance permettant de suivre son parcours. C'est pour cette raison qu'ils indiquent dans l'appel à témoins que la femme est "susceptible de séjourner" actuellement en région parisienne. Mais ils ne négligent aucune piste. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
criminalité