• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La Louvière : une famille française expulsée de Belgique pour insuffisance de moyens

Stéphanie et Franck sauront en janvier s'ils doivent quitter la Belgique. / © Capture d'écran RTBF
Stéphanie et Franck sauront en janvier s'ils doivent quitter la Belgique. / © Capture d'écran RTBF

Une famille française, résidant à La Louvière, doit quitter la Belgique car elle ne dispose pas des moyens de subsistance suffisants et constitue "une charge déraisonnable pour le système d’aide sociale du royaume". 

Par Yann Fossurier

Une famille française résidant depuis trois ans à La Louvière, en Belgique, a reçu le 20 novembre dernier un ordre de quitter le territoire belge. L’Office des étrangers considère que ce couple avec 4 enfants ne dispose pas des moyens de subsistance suffisants et constitue donc "une charge déraisonnable pour le système d’aide sociale du royaume".

Selon La Nouvelle Gazette, le père de famille, Franck Delbarre, a perdu récemment son travail. Sa conjointe, Stéphanie Chauvin, elle, travaillait dans une maison de retraite, mais cet emploi était "subventionné" par le Centre Public d'Action Sociale (CPAS) et elle bénéficiait, à ce titre, du Revenu d’Intégration Sociale (RIS). Le journal belge rappelle que depuis le 1er  janvier 2012, les autorités belges, comme d’autres gouvernements européens, ont décidé d’appliquer une directive européenne de 2004 qui autorise chaque état membre à mettre un terme aux aides sociales d’un citoyen européen dès lors qu’il constitue "une charge déraisonnable" pour le système d’aide sociale du pays qui l’accueille.

133 familles françaises concernées cette année

"Je ressens quand même un peu d'injustice, je suis révoltée", a déclaré Stéphanie au micro de la RTBF, la télévision publique belge. "On a les mêmes traditions, la même langue, les mêmes convictions. Je suis très perturbée par cette situation". D'autant que son compagnon, Franck a vécu toute sa jeunesse en Belgique, jusqu'à l'âge de 25 ans. "Ma mère vit en Belgique, ma soeur également, j'ai beaucoup de membres de ma famille qui habitent la Belgique", a-t-il expliqué. "Comme ma mère a un certain âge, on voulait se rapprocher d'elle pour qu'elle profite de ses petits enfants."    

La mésaventure de cette famille française a interpellé en tout cas le député socialiste des Français du Bénélux, Philip Cordery, qui s'est déplacé ce vendredi à La Louvière, où il a tenu une conférence de presse, aux côtés d'une élue communale, Olga Zrihen, avec laquelle il a déposé un recours. Selon lui, "une centaine de familles françaises résidant en Belgique serait ainsi expulsée du territoire chaque année. Ils sont 133 cette année". Le député se dit "choqué par cette directive européenne et ne comprend pas l’absence d’accord bilatéral entre la France et la Belgique sur cette question".

Stéphanie, Franck et leurs enfants sont assurés de passer les fêtes de fin d'année en Belgique. Ils seront fixés sur leur sort en janvier.

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus