Le cannabis du commissariat de Roubaix détruit par le Parquet

Le procureur de la République de Lille Frédéric Fèvre a annoncé la destruction du stock de cannabis saisi et entreposé au commissariat de Roubaix. En début de semaine, les policiers roubaisiens avaient dénoncé leur malaise face aux quantités de stupéfiants entreposés dans leurs locaux.

Une quarantaine de kilos de cannabis étaient entreposés dans le commissariat de Roubaix
Une quarantaine de kilos de cannabis étaient entreposés dans le commissariat de Roubaix © France3 Nord Pas-de-Calais
Une quarantaine de kilos de cannabis ont été détruits ce vendredi après midi en présence d'un magistrat du Parquet. L'information a été donnée par Frédéric Fèvre, le procureur de la République de Lille, qui a invoqué le désir de "calmer le jeu", dans cette affaire qui fait grand bruit.
Révélée en début de semaine par les agents du commissariat de Roubaix, l'information a en effet fait le tour des médias nationaux.


Des policiers dépistés positifs au cannabis


Les policiers dénonçaient l'accumulation de stocks de cannabis saisis et entreposés dans leurs locaux. Ils se plaignaient des effluves de ces stupéfiants, qui provoquaient selon eux des étourdissements et des malaises parmi les forces de l'ordre.  Certains d'entre eux se sont même dépistés avec des tests salivaires qui se sont révélés positifs au cannabis.
Ces stocks restaient entreposés à Roubaix en raison apparemment d'un manque d'effectifs au tribunal pour se charger de leur destruction.
Les policiers avaient menacé de faire jouer leur droit de retrait si rien n'était fait pour résoudre cette situation invraisemblable.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers