• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Cash : 3 gagnants en 10 jours dans le Nord Pas-de-Calais

Cash, jeu de grattage de la FDJ. / © MAXPPP
Cash, jeu de grattage de la FDJ. / © MAXPPP

Le hasard fait bien les choses en ce moment dans le Nord Pas-de-Calais. 3 joueurs au Cash, jeu de grattage de La Française des Jeux, ont remporté ces derniers jours le gros lot : 500 000 €. Le dernier en date à Vendin-le-Vieil. 

Par France 3 Nord Pas-de-Calais web

Cambrai, le 24 février dernier. Liévin, le 27. Et Vendin-le-Vieil début mars. 3 gagnants du gros lot du jeu Cash en 10 jours dans le Nord Pas-de-Calais. "La loi des séries", plaisante-t-on à la Française des Jeux qui rappelle que 80 heureux gagnants ont touché 500 000 euros à ce jeu l'an dernier. 3 en 10 jours dans le même secteur, c'est donc bien une période de chance assez exceptionnelle : "Il se peut qu'il n'y ait plus aucun gagnant pendant 6 mois."

En attendant, le gagnant de Vendin-le-Vieil a affirmé à la FDJ, qu'il projettait de s’acheter une maison et une voiture. Celui de Liévin simplement gâter ses enfants et voyager. 

Polémique sur les jeux de grattage

Cash est actuellement le jeu de grattage le plus vendu par la Française des Jeux. 400 millions de tickets vendus en 2013 ! Un ticket de Cash coûte 5€.

Ces annonces de gagnants à répétition interviennent alors que ces jeux font polémique. Gérard Colé, ancien PDG de l'entreprise de 1989 à 1993, a assuré mercredi que l'égalité des chances longtemps promue par la FDJ n'avait "jamais existé". Selon lui, les arguments de Robert Riblet, un ingénieur à la retraite qui a engagé en 2006 une procédure pénale contre la FDJ, sont "fondés". L'ancien ingénieur avait remarqué que les tickets étaient répartis par livrets. Dans trois livrets sur quatre, il n'existait qu'un seul "gros lot" supérieur ou égal à 20 euros, les autres tickets étant soit perdants soit porteurs de montants "dérisoires", avait-il dénoncé. Une fois le "gros lot" remporté, les tickets continuaient d'être vendus, ce qui constituait, selon lui, une "rupture d'égalité" entre les joueurs.

L'opérateur de jeux n'a pas tardé à riposter, annonçant jeudi par l'intermédiaire de ses avocats le dépôt d'une plainte contre M. Colé, estimant que ses déclarations "tendent à faire sciemment pression sur le juge d'instruction".

A lire aussi

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus