Après VAFC-Nantes, tensions entre joueurs et supporters

Environ 150 supporters ont bloqué pendant plus d'une heure la sortie des joueurs de Valenciennes, dimanche soir, après la cuisante défaite de leur équipe à domicile face à Nantes (2-6). 

Les supporters valenciennois prennent à partie des joueurs.
Les supporters valenciennois prennent à partie des joueurs. © Twitter
Bloqués par les grilles du parking et le personnel de sécurité du stade, certains ont tenté d'instaurer un dialogue avec les joueurs présents sur place, tandis que d'autres ont préféré les agresser verbalement, les insultes fusant à tout-va. Devant leur insistance, les autorités ont décidé de débloquer la situation en ouvrant les portes du parking des joueurs.

Les forces de l'ordre, 110 policiers et CRS présents sur place, ont ensuite tenté de sécuriser un couloir permettant de protéger la sortie des véhicules des Valenciennois, appuyés au départ par le personnel de sécurité du stade. Une sortie qui s'est déroulée sous haute tension, les supporters véhéments continuant à suivre les véhicules tout au long de l'importante allée qui dessert le stade du Hainaut. La Voix du Nord a publié des vidéos des discussions véhémentes entre joueurs et supporters. 
videobahebeck
videovafc222

Malgré la forte présence policière, les insultes et gestes déplacés ont continué à fuser. Un des supporters a même tapé sur un véhicule - un tout-terrain gris - avant d'être poursuivi par les forces de l'ordre qui ont eu recours aux coups de matraque sur la foule dispersée. A ce moment-là, aucune interpellation n'a eu lieu, a fait savoir le responsable local de la police.

Mais après la fin de la rencontre et en marge de ce mouvement de protestations, un supporteur valenciennois ivre a asséné un coup de tête à un policier, ont indiqué à l'AFP des supporteurs nantais agressés verbalement par le même individu quelques secondes plus tôt.

Information confirmée par le commissaire central de Valenciennes. Selon un membre de la sécurité, le policier aurait été incommodé par le gaz lacrymogène qu'il tentait d'envoyer sur l'individu qui s'est enfui avant d'être interpellé par les policiers. Confondu par le témoignage des supporteurs nantais, il a, lui, été placé en garde à vue.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vafc sport