Pourquoi le Nord-Pas-de-Calais ne fusionne pas avec la Picardie ?

© Elysée
© Elysée

Les Picards savaient bien que leur région avaient peu de chances de conserver ses frontières actuelles mais ils imaginaient fusionner avec notre région Nord-Pas-de-Calais qui a plus de lien avec eux. Certains avancent des raisons politiciennes derrière ce choix.

Par AFP

La coprésidente du groupe écologiste, Barbara Pompili, s'est demandé mardi si François Hollande avait écarté de fusionner les régions Picardie et Nord-Pas-de-Calais pour ne pas donner "une grande région à Marine Le Pen". "On ne luttera pas contre le Front national en faisant des bidouillages institutionnels. On luttera contre le Front national et on réussira à le battre en faisant des bonnes réformes qui changent la vie des Français", a déclaré cette élue de la Somme (Picardie) lors d'un point de presse.

Dans la carte décidée lundi par le chef de l'Etat, la Picardie fusionne avec Champagne-Ardenne tandis que le Nord-Pas-de-Calais reste autonome. "Il suffit de regarder la carte et les résultats aux européennes: ça a pesé dans le choix. Est ce qu'on voulait donner une grande région à Marine Le Pen?" a dit Mme Pompili. "Il est vrai qu'une grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie serait prenable par le Front national. Est ce que ça a pesé? Je n'en sais rien mais on peut se poser la question", a-t-elle ajouté.

En Picardie, a dit la députée, "si on est obligé de fusionner avec une autre région, le plus logique est de fusionner avec une région avec qui on a déjà beaucoup de liens, notamment sur les transports, le Nord-Pas-de-Calais. Ce ne serait pas dans la joie, mais ce serait dans une logique. On avait aussi
pensé à la Haute-Normandie. Mais avec la Champagne-Ardenne, nous avons très peu de liens
".

L'autre coprésident du groupe, François de Rugy, a estimé que "ce n'était pas au président de la République de fixer la carte sur un coin de table".
"Nous appelons à ce que sur cette question comme sur d'autres, le président fixe les orientations, donne des impulsions, et laisse le gouvernement gouverner, négocier avec les groupes parlementaires de la majorité, et au-delà
", a dit ce député de Loire-Atlantique.

Que pensent les Ch'tis de cette nouvelle carte des régions ?
Un reportage de Lucie Chaumette et Myriam Schelcher

 

Dans le Nord-Pas de Calais aussi certains voulaient fusionner avec la Picardie

Daniel Fasquelle, le député maire UMP du Touquet, va déposer des amendements pour fusionner les deux régions et créer "la région des Ch'ti". Il rappelle qu'à l'origine les deux régions parlaient le picard. Selon lui, ", les dossiers en commun sont nombreux : transports (canal Seine Nord...), économie (agriculture, tourisme...), géographie (les estuaires de la plaine picarde vont jusque Boulogne d'où la création récente d'un parc marin à cette échelle...), histoire (la première guerre mondiale...) et ils justifient que par cohérence, on étudie en priorité la fusion de ces deux régions."

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus