Oise : l’audience de conciliation entre les ex-salariés d’Akzo Nobel et leur employeur s’ouvre aujourd’hui

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vanessa Hirson

Les 275 ex-salariés d’Akzo réclament à leur ancien patron 20 000 euros d'indemnités pour avoir été exposés à l’amiante sur les deux sites de l’entreprise isarienne, Montataire et Bornel, mais aussi pour celui basé à Vitry-sur-Seine  dans le Val-de-Marne.

C’est un procès hors-norme qui s’est ouvert ce matin dans l’Oise. Tellement hors-norme que les Prud’hommes de Creil, en charge du dossier, ont loué la salle de l’Espace Romance de Nogent-sur-Oise.

Ce procès, c’est celui des ex-salariés d’Akzo Nobel, entreprise spécialisée dans la fabrication de peintures contre leur employeur.

Pour avoir été exposés à l’amiante dans leurs ateliers situés de Montataire et Bornel, les anciens salariés réclament 20 000 euros d’indemnités : 8000 pour préjudice d’anxiété et 12000 pour les bouleversements engendrés.

Une première audience de conciliation a déjà eu lieu en septembre 2013. Les ex-salariés avaient été déboutés.

Nous serons en direct ce midi depuis Nogent-sur-Oise