Cet article date de plus de 6 ans

Wattrelos : la piste du suicide se confirme pour la femme retrouvée morte près de l'étang

La femme retrouvée morte mercredi près de l'étang communal de Wattrelos, le corps à moitié calciné, se serait suicidée, selon les premiers éléments de l'enquête. Cette Roubaisienne de 31 ans souffrait de troubles psychiatriques et avait mis le feu à son appartement deux jours avant le drame. 

Le corps d'une Roubaisienne de 31 ans a été retrouvé mercredi attaché aux grilles de l'étang communal de Wattrelos
Le corps d'une Roubaisienne de 31 ans a été retrouvé mercredi attaché aux grilles de l'étang communal de Wattrelos © google street view
La piste du suicide se confirme dans l'affaire de la femme retrouvée en partie calcinée mercredi près de l'étang communal de Wattrelos. La victime avait été découverte en partie calcinée, les pieds attachée à la grille, des médicaments à proximité.
L'enquête confiée à la police judiciaire a permis d'établir qu'il s'agissait d'une Roubaisienne de 31 ans, souffrant de graves troubles psychiatriques.

L'incendie de son immeuble deux jours avant le drame

Deux jours avant le drame, elle aurait provoqué l'incendie de son immeuble. Alors que plusieurs habitants avaient été évacués, les pompiers l'ont retrouvée à l'intérieur, des substances inflammables dans son sac.
Hospitalisée dans une unité psychiatrique, elle était sortie le lendemain.
Il y a deux mois, elle s'était déjà échappée d'un service psychiatrique, où elle avait été hospitalisée après une tentative de suicide.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers