• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

RC Lens : Gervais Martel confirme le virement de Mammadov et s'active pour la suite

Gervais Martel dans les tribunes du Stade de la Licorne en août. / © MaxPPP
Gervais Martel dans les tribunes du Stade de la Licorne en août. / © MaxPPP

Gervais Martel s'est exprimé dimanche, à l'occasion du match Lens-Caen (0-0), sur la situation sportive et financière du club artésien.

Par YF

Dimanche, après le match nul de son équipe au Stade de la Licorne contre Caen (0-0), le président du RC Lens, Gervais Martel, s'est exprimé sur la situation sportive et financière du club auprès du site lensois.com. Il a tout d'abord confirmé le versement - par l'actionnaire majoritaire azerbaïdjanais Hafiz Mammadov - d'1.5 millions d'euros​, annoncé vendredi par La Voix du Nord. "Nous avons (...) reçu il y a 4 ou 5 jours la somme mentionnée dans la presse. Mais je suis déjà passé à autre chose. J’y travaille beaucoup avec l’environnement de l’Etat azerbaïdjanais mais j’espère aussi que cela va avancer avec Hafiz Mammadov. On me demande souvent si je suis inquiet sur le moyen terme mais, avant tout, je me situe sur le court terme. C'est-à-dire trouver des solutions pour alléger un peu l’ensemble des efforts fournis par mes joueurs, le coach…".

Ce virement, pour l'instant, ne change pas grand chose à la situation du club, la DNCG exigeant 4 millions d'euros pour lever l'interdiction de recrutement imposée au club. Mais Gervais Martel ne désarme pas. "Je ne peux pas tout vous raconter", explique le président lensois. "Il y a eu tellement de voyages, de discussions, de tractations… Comme vous l’imaginez, je ne suis pas resté assis sur ma chaise en attendant que cette garantie (une garantie bancaire à première demande d'une valeur de 14 millions NDR) tombe fin octobre-début novembre. J’espère que ce sera plus rapide. Mais vous donner le délai exact est impossible. J’ai tellement dit de choses sur lesquelles j’étais persuadé que ça allait se faire que… Le jour où tout sera réglé, tout le monde sera au courant car cela se verra dans l’effectif du RC Lens. On a perdu 8 joueurs par rapport à l’an passé sans pouvoir en recruter. Maintenant, il faut que ça puisse bouger."

Pour Gervais Martel effectivement, "ça urge" car à l'absence de recrue s'ajoutent désormais les blessures et les suspensions (3 matches ferme pour Kantari, 1 pour Le Moigne) qui réduisent encore davantage le maigre effectif à disposition du coach, Antoine Kombouaré. "Il va falloir être encore plus fort et c’est à moi de trouver les solutions que tout le monde attend pour pouvoir compter sur un effectif un peu plus étoffé."   




A lire aussi

Sur le même sujet

Découverte de migrants sur un barrage de gilets jaunes

Les + Lus