• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

RC Lens : Mammadov aurait versé 1.5 million d'euros dans les caisses

Les comptes d'Hafiz Mammadov en Azerbaïdjan seraient-ils enfin débloqués ? / © MaxPPP
Les comptes d'Hafiz Mammadov en Azerbaïdjan seraient-ils enfin débloqués ? / © MaxPPP

Selon La Voix du Nord, l'actionnaire majoritaire du RC Lens, Hafiz Mammadov, serait enfin parvenu à effectuer un premier virement dans les caisses de la holding du club. Mais son montant reste inférieur aux 4 millions d'euros exigés par la DNCG.

Par Yann Fossurier

Le journal L'Equipe l'avait annoncé en début de semaine. Selon La Voix du Nord, l'argent serait enfin arrivé "à bon port", dans les caisses de la holding qui possède le RC Lens : un million et demi d'euros versés par l'actionnaire majoritaire du club artésien, l'homme d'affaires azerbaïdjanais Hafiz Mammadov.

Cet apport de trésorerie - que le club n'a pas encore confirmé sur ses canaux officiels - constitue à première vue une bonne nouvelle pour les les Sang et Or. A ceci près que le montant est nettement inférieur aux 4 millions d'euros exigés par la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG) pour lever l'interdiction de recrutement imposée au RCL.

 

Promesse d'une éclaircie ?

Selon La Voix du Nord  et L'Equipe, le président lensois Gervais Martel se serait beaucoup démené auprès des autorités azerbaïdjanaises pour obtenir ce virement. Le fait qu'Hafiz Mammadov - en proie à des difficultés financières dans son pays - puisse de nouveau transférer de l'argent en France semblerait indiquer que ses comptes ne sont plus gelés en Azerbaïdjan et qu'il sera peut-être en mesure, dans les mois qui viennent, d'apporter les 2,5 millions d'euros restant, voire les 14 millions qu'il avait promis de réinjecter en janvier.

Reste qu'à court terme, cet apport d'un million et demi d'euros ne permet toujours pas au RC Lens de recruter. Sauf si Gervais Martel le brandit comme argument pour tenter d'infléchir la position de la DNCG, afin d'obtenir, par exemple, la validation du renouvellement de contrat du défenseur tunisien Alaeddine Yahia (courtisé actuellement par le SM Caen) ou la signature d'un "joker". La situation sportive du club artésien - 15e du championnat de Ligue 1, à un petit point de la zone de relégation - est en effet préoccupante au regard de l'effectif restreint dont dispose l'entraîneur Antoine Kombouaré (19 joueurs de champ + 2 gardiens). Même si les jeunes joueurs lensois ont fait preuve de belles qualités - individuelles et collectives - , les blessures et les suspensions commencent déjà à poser des problèmes au coach lensois, notamment en défense.

Début septembre, le président de la DNCG avait indiqué qu'il reverrait les dirigeants du RC Lens au mois de novembre, pour faire un point d'étape sur la situation comptable du club. Mais pour les Sang et Or, le temps presse... 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus