• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Belgique : la nouvelle ministre de la Santé Maggie De Block attaquée sur son physique

Maggie De Block, 52 ans, est la nouvelle ministre belge de la Santé. / © JASPER JACOBS / BELGA / AFP
Maggie De Block, 52 ans, est la nouvelle ministre belge de la Santé. / © JASPER JACOBS / BELGA / AFP

Un journaliste de la télévision publique flamande a déclenché une polémique en s'interrogeant sur la crédibilité de la nouvelle ministre de la Santé, Maggie De Block. En cause ? Son obésité.

Par YF

C'est l'une des figures du nouveau gouvernement constitué par Charles Michel. Maggie De Block, 52 ans, membre du parti libéral flamand Open VLD, a été nommée ministre de la Santé. Un portefeuille de choix pour cette médecin généraliste. Mais sa nomination n'est pas du goût de tout le monde en Belgique. Samedi, alors que le gouvernement venait de prêter serment, le correspondant aux Etats-Unis de la VRT (télévision publique flamande), Tom Van de Weghe, publiait un Tweet assassin à son sujet : "La Belgique reçoit un ministre de la Santé qui est obèse. La critique est rejetée comme non-sens, mais qu’en est-il de sa crédibilité ?"

Cette remarque a suscité un véritable tollé en Belgique, où Maggie De Block apparaît comme la plus populaire des nouveaux ministres. Selon un sondage réalisé pour le Grand Baromètre RTL-Ipsos-Le Soir, elle est créditée d'un taux de confiance de 74% dans le Plat pays. "Dans les 5 ans qui sont devant nous, on aura l’opportunité de juger ce que je fais", a-t-elle répondu dans une interview à RTL-TVI. "Mais pas comme ça, pas de cette manière (NDLR: sur son physique). Je ne l’accepte pas".  
De Block RTL

Devant la polémique qu'il a déclenché, le journaliste de la VRT a quelque peu nuancé ses propos. Dans une lettre adressée à la ministre, il explique qu’il ne voulait pas du tout juger l’apparence de Maggie De Block, ni remettre en cause ses capacités en tant que ministre, mais qu'il voulait mettre en lumière la façon dont le reste du monde - et les Etats-Unis en particulier - regarde la Belgique. "Quand j’entends des collègues américains dire que quelqu’un comme le gouverneur républicain Chris Christie ne pourra probablement jamais devenir président tant que rien ne change dans son poids, alors je considère l’argument journalistiquement pertinent", s'est-il justifié, sans pour autant abdiquer. "Chère madame la Ministre, chère Maggie, s’il y avait un problème de crédibilité, votre ministère de la Santé est l’endroit idéal pour y faire face", lui lance-t-il dans cette même lettre. "Lancez une campagne de santé et rejoignez-la vous-même comme une figure de proue. Montrez à la Belgique et au reste du monde que c’est possible. Vous percerez à jour toute mauvaise perception, et votre popularité ne fera que continuer à grimper.

A lire aussi

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus