Des archéologues vont sonder la tombe d'Harold Godwinson, le roi d'Angleterre vaincu par Guillaume le Conquérant

Le couronnement d'Harold II d'Angleterre représenté sur la tapisserie de Bayeux. / © Creative Commons
Le couronnement d'Harold II d'Angleterre représenté sur la tapisserie de Bayeux. / © Creative Commons

Des archéologues anglais vont sonder cette semaine le petit cimetière de l'église de Waltham Abbey, au nord de Londres, pour tenter de retrouver les restes d'Harold Godwinson, le dernier roi anglo-saxon d'Angleterre, défait par Guillaume le Conquérant, lors de la célèbre bataille d'Hastings en 1066.

Par Yann Fossurier

En août 2012, Stratascan - une société anglaise spécialisée dans les études de terrain - avait contribué à la découverte de la tombe du roi Richard III sous un parking de Leicester. Ce mardi, son équipe d'experts repart à la recherche d'autres ossements royaux : ceux d'Harold Godwinson qui régna quelques mois sur l'Angleterre de janvier à octobre 1066 sous le nom d'Harold II, avant d'être défait et destitué par un certain Guillaume le Conquérant lors de la célèbre bataille d'Hastings. Un tournant dans l'histoire du pays puisque le Normand fut le premier représentant d'une nouvelle lignée qui s'étend jusqu'à l'actuelle reine d'Angleterre, Elizabeth II.
La mort d'Harold lors de la bataille d'Hastings, selon la tapisserie de Bayeux. / © Creative Commons
La mort d'Harold lors de la bataille d'Hastings, selon la tapisserie de Bayeux. / © Creative Commons

Selon la tapisserie de Bayeux​ - qui raconte la conquête normande de l'Angleterre - Harold serait mort lors de la bataille d'Hastings, le 14 octobre 1066. Il aurait reçu une flèche dans un oeil puis aurait été littéralement dépecé par quatre chevaliers normands. Mais l'écrivain et archéologue amateur anglais, Peter Burke, soutient une toute autre thèse : selon lui, le dernier roi anglo-saxon d'Angleterre aurait survécu puis aurait mené une vie d'ermite pendant 40 longues années. Une légende apparue dans un vieux manuscrit du XIIe siècle, intitulé Vita Haroldi ("la Vie d'Harold" en latin) et archivé à la British Library à Londres. L'écrivain Rudyard Kipling se l'est ensuite appropriée dans The Tree of Justice, un roman paru en 1910. "Cette histoire vient d'un jeune prêtre qui délivra les derniers sacrements à un vieux pèlerin appelé Christian qui avait déclaré sur son lit de mort qu'il était Harold, le dernier roi anglo-saxon", a raconté Peter Burke à la BBC. "Il a été caché à Winchester et soigné par une infirmière maure. Il a essayé de lever une armée en Allemagne mais ils n'étaient pas intéressés et il a passé sa vie à voyager en pèlerin".
La tombe supposée d'Harold Godwinson à Waltham Abbey. / © Shakti / Creative Commons
La tombe supposée d'Harold Godwinson à Waltham Abbey. / © Shakti / Creative Commons

Peter Burke a donc décidé de financer, sur ses propres deniers, une étude archéologique pour retrouver les restes d'Harold Godwinson, afin de les analyser. Sa tombe est censée se trouver dans le cimetière de l'église de Waltham Abbey, une ville du comté de l'Essex, située au nord de Londres. English Heritage, l'organisme qui gère les monuments nationaux en Angleterre, a donné son feu vert récemment, mais pour un simple sondage radar pour commencer. L'exhumation de la dépouille - si elle est localisée - nécessitera d'autres autorisations.

"J'ai bon espoir qu'on trouvera quelque chose", a confié Peter Burke à The Independent. "Il ne faut jamais prendre l'Histoire pour argent comptant. La Bataille d'Hastings est l'un des plus grands événements de l'histoire anglaise. Peut-être que cela nous conduira à réécrire les livres d'histoire". Beaucoup cependant doutent qu'Harold II ait survécu aux combats. "Les compte-rendus de l'époque, qu'ils soient normands ou saxons, affirment tous qu'Harold a été tué dans la bataille", rappelle à la BBC Neil Clephane-Cameron, de la Société Historique du District de Battle, où s'est tenue la Bataille d'Hastings. "Même s'il y a un corps à Waltham, ça ne voudra pas nécessairement dire qu'il a survécu mais ça permettra peut-être de confirmer l'exactitude des comptes-rendus car il y aura sans doute des indices très clairs."

Certains contestent également le fait qu'Harold Godwinson soit enterré à Waltham. La paroisse de Bosham, dans le Sussex (sud de l'Angleterre), revendique elle aussi la sépulture royale. En 1954, des travaux effectués dans la nef de l'église - mentionnée par la tapisserie de Bayeux - ont mis au jour une tombe longtemps attribuée à une fille de Knut le Grand, un Viking danois qui régna sur l'Angleterre entre 1016 et 1035. Mais cette sépulture abritait à la place le squelette d'un homme richement habillé qui pourrait être Harold II. Le diocèse local - qui estimait que les chances de l'identifier étaient quasiment nulles - s'opposa en 2004 à son exhumation.   

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus