RC Lens : Martel rassure encore sur les finances

Publié le Mis à jour le

Gervais Martel affirme une nouvelle fois que le RC Lens n'a aucun souci financier actuel et à venir...

Tout va bien, ne vous inquiétez pas... Quelques heures après la publication d'un article du Courrier Picard indiquant qu'Amiens métropole avait envoyé un courrier réclamant des loyers au RC Lens pour le Stade de la Licorne, Gervais Martel a réagi vivement. Dans une interview accordée à nos confrères de 20 minutes, il affirme que cette information est tout simplement fausse. "On n'a aucun retard aujourd’hui dans les règlements du RC Lens. On n'a eu aucun retard depuis le début de saison, ni dans les salaires, ni dans les charges sociales, ni dans tout ce que vous voulez."



Selon le président du RC Lens, le club n'aurait même jamais reçu de courrier demandant le paiement des loyers. Propos confirmé en fin de journée mardi par Alain Gest, président d'Amiens Métropole sur France Bleu Picardie, qui a visiblement fait machine arrière : "Après étude des chiffres, le RC Lens ne nous doit pas d'argent". 



"Il n'y a pas d'inquiétude à avoir"

Le président Gervais Martel a profité de cette mise au point pour redire sa "sérénité" quant à l'avenir financier du club à quelques jours du passage devant la DNCG (16 décembre) et malgré les "rumeurs" de possible dépôt de bilan : "Le passage devant la DNCG est très bien préparé. Il y a encore quelques trucs à régler mais on va y aller de façon extrêmement sereine. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir. C'est pour ça que je m'agace quand je vois ce genre d'information. Ça n'a aucun sens. Vous pensez bien que si on avait eu des retards, on en aurait entendu parler pour une raison simple. Si un retard est constaté, l'entreprise peut nous amener devant le tribunal de commerce pour avoir un paiement immédiat ou toucher son argent via un règlement judiciaire. Depuis que je suis revenu au club il y a un an et demi, on n'a eu aucun retard de paiement."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité