Crash d'un F-16 en Espagne : l'une des victimes françaises était un aviateur originaire du Nord

Le capitaine Bigand, 30 ans, est l'une des neuf victimes française du crash aérien survenu sur une base espagnole. / © AFP / Ministère de la Défense
Le capitaine Bigand, 30 ans, est l'une des neuf victimes française du crash aérien survenu sur une base espagnole. / © AFP / Ministère de la Défense

Le capitaine Mathieu Bigand, 30 ans, natif de Croix (Nord), est l'une des 9 victimes françaises du crash d'un avion de combat grec de type F-16 survenu lundi en Espagne.

Par YF avec AFP

Le capitaine Mathieu Bigand avait fêté ses 30 ans le 19 novembre dernier. Marié et père d'un enfant, il était né à Croix, dans le Nord, et a vécu à Mouvaux, selon la Voix du Nord. Il avait intégré l'Armée de l'Air en 2004. Ce pilote de chasse avait été formé à l'Ecole de l'Air de Salon-de-Provence, puis à l’école de pilotage de l’Armée de l’Air de Cognac, avant d’intégrer l’école de l’aviation de chasse implantée sur la base aérienne 705 de Tours. Il comptait près de 1000 heures de vol. Depuis 2010, il appartenait à la Base Aérienne 133 de Nancy-Ochey.

Lundi, il participait à un stage multinational TLP (Tactical Leadership Program) à la base aérienne de Los Llanos, dans la province d'Albacete, en Espagne. Vers 15h, un chasseur grec de type F-16 a perdu de sa puissance au décollage et s'est écrasé sur une aire de stationnement, heurtant cinq appareils qui s'y trouvaient, fauchant pilotes et mécaniciens. Mathieu Bigand fait partie des neuf victimes françaises, avec le capitaine Gildas Tison, le lieutenant Marjorie Kocher, le lieutenant Arnaud Poignant, l'adjudant François Combourieu, l'adjudant Thierry Galoux, le sergent-chef Gilles Meyer, le sergent Nicolas Dhez et le sergent Regis Lefeuvre. Quatre autres  militaires français ont été grièvement blessés, dont deux ont été transportés vers un hôpital de Madrid pour des brûlures.
##fr3r_https_disabled##
Crash Albacete
Le capitaine Bigand avait participé au dispositif Épervier au Tchad puis à l'opération Serval au Mali en janvier 2013. Selon le Ministère de la Défense, "il s’est particulièrement distingué en effectuant la première mission de bombardement de l’opération et s’est illustré tout au long de son déploiement". Cité à l’ordre du corps aérien par l’amiral Guillaud, chef d’état-major des armées, pour sa participation à l’opération Serval, il avait aussi reçu la croix de la Valeur militaire avec étoile de vermeil, la médaille d’outre-mer agrafe Sahel et Tchad et la médaille d’argent de la Défense nationale.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus