Carlton : l'audition de DSK en 10 photos-citations

Ce contenu n'est plus disponible

L'audition de Dominique Strauss-Kahn au tribunal de Lille dans le procès Carlton aura duré 2 jours et demi. Voici 10 phrases-clés de DSK à la barre. 

Par EM

DSK a été présent 2 jours et demi au tribunal de Lille dans le cadre du procès Carlton. 2 jours et demi d'audition que vous pouvez relire en détail, minute par minute. Si vous avez peu de temps, voici une synthèse de ses déclarations :

-"Quand on lit l''ordonnance de renvoi, on a l'impression d'une activité frénétique. Il n'y a pas eu cette activité débridée"

-"Je dois avoir une sexualité qui, par rapport à la moyenne des hommes, est plus rude"

-"La pratique sexuelle peut ne pas plaire à Jade, elle peut appeler ça de l'abattage, mais cela ne veut pas dire que ce sont des prostituées"

-Le Président : "Vous n'avez pas changé d'avis ?"
DSK : "Sur la connaissance de l'aspect prostitutionnel ?"

"On s'aperçoit qu'il y a beaucoup de souvenirs contestables, même de ma part, c'est fluctuant, fantasmatique. Je suis convaincu que Jade dit la vérité. Mais comment a-t-il pu il y avoir huit femmes sur le lit ? On était tout au plus trois."

"Chacun a le droit d'avoir la vie privée qu'il souhaite. A l'évidence c'était un risque, je l'acceptais. En revanche je considérais et considère toujours que le risque de fréquenter des prostituées est 10 fois supérieur."

Le président : "Qu'auriez-vous fait si Fabrice Paszkowski vous avez indiqué qu'il s'agissait d'une prostituée ?"
DSK :  "Je lui aurais dit qu'il faisait une grosse bêtise et j'aurais arrêté d'assister à ses soirées"

Le Président : "Avez-vous remarqué qu'elle pleurait ?"
DSK : "Non, ça m'aurait glacé.  Dans les relations sexuelles, il y a souvent des rapports de force, soumission, domination. Mais quand on me dit non, c'est non"

"Concernant, la photo avec Jade, à la tête du FMI, je n'aurai jamais fait une photo avec une prostituée dans mon bureau".

Le Président : "Pourquoi lors de votre garde à vue vous continuez à dire qu'il s'agissait d'un appartement mis à disposition par un ami ?"
DSK : "Parce que je suis toujours marié à ce moment là"

Le Président : "Effectivement, dans l'ordonnance de renvoi, votre rôle d'instigateur est en partie motivé par ces SMS"
DSK : "Ça n'a pas de sens".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus