Belgique : les automobilistes avec un autocollant VL(aanderen) seront davantage sanctionnés

Le ministère belge de l'Intérieur prévoit de doubler à terme l'amende infligée aux automobilistes ayant remplacé la mention B(elgique) par VL(aanderen/ Flandres) sur leur véhicule.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Comme le rappelle la Libre Belgique, le fait de recouvrir le sigle B de sa plaque d'immatriculation par la mention VL est déjà passible d'une amende de 55 euros chez nos voisins, conformément à un arrêté royal datant de 2001. Prochainement, cette amende pourrait être doublée et passer à 110 euros, selon une information révélée par La Capitale.

D'après ce quotidien bruxellois, 58 264 automobilistes ont été verbalisés en Belgique, entre 2012 et 2014, pour avoir trafiqué leur plaque minéralogique, mais le nombre d'amendes est beaucoup plus élevé en Flandre (37 734) qu'en Wallonie (14 956) et à Bruxelles (5 574). Cette différence pourrait s'expliquer par la pose de ce petit autocollant VL sur la plaque.

Chez nos voisins, les médias ironisent sur ce doublement de l'amende annoncé par Jan Jambon, ministre de l'intérieur et membre de la N-VA, parti indépendantiste flamand. Selon La Libre Belgique, l'un des porte-parole au ministère a tenu à préciser que ce projet, initié par le précédent gouvernement, "ne reflète absolument pas le point de vue du ministre". Cela n'a pas empêché le Vlaams-Belang, parti flamand d'extrême-droite, d'accuser Jan Jambon et la N-VA "d'organiser la chasse à un symbole du mouvement flamand".