Paris-Roubaix : quand les coureurs traversent devant un TGV

Plusieurs coureurs du peloton du Paris-Roubaix ont eu une belle frayeur ce dimanche à Wallers, dans le secteur dit de "Pont Gibus", lorsque les barrières d'un passage à niveau se sont abaissées pour laisser passer un TGV. 

Par @f3nord

Le peloton de Paris-Roubaix venait de franchir la mythique trouée d'Arenberg et se dirigeait vers Wallers et le secteur dit de "Pont-Gibus", avec encore 80 km à parcourir pour rallier l'arrivée. Alors que les coureurs roulaient en formation compacte, à vive allure, les barrières d'un passage à niveau se sont abaissées sur le chemin étroit de Wallers à Saint-Amand.

Passage niveau coureurs

Normalement, le règlement veut que tout le monde mette le pied à terre par souci de sécurité pour laisser le train passer. Mais beaucoup de coureurs ont choisi de "forcer" le passage en slalomant entre les barrières. Le Français Arnaud Démare s'est fait une belle frayeur, en se retrouvant bloqué contre l'une d'entre elles. Il s'en est heureusement sorti sans mal.

Les forces de l'ordre, présentes à cet endroit, ont du intervenir pour que les coureurs s'arrêtent enfin et laissent passer le TGV qui arrivait lancé. Les commissaires de course ont demandé ensuite au peloton de ralentir pour permettre aux retardés de revenir dans la course.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus