L'homme retrouvé en forêt avec un couteau dans le coeur : suicide pas écarté après l'autopsie

La thèse du suicide n'est pas écartée concernant le corps d'un homme retrouvé mardi en forêt de Compiègne avec un couteau dans le coeur, non loin de sa voiture accidentée, a indiqué vendredi le parquet de Compiègne sur la base de l'autopsie aux journalistes de l'AFP.

D'après l'autopsie, "il est confirmé que c'est le couteau qui a entraîné la mort et non les blessures du véhicule, et la thèse de l'auto-agression est tout à fait plausible sur un plan médico-légal", a affirmé à l'AFP le procureur de la République
de Compiègne, Stéphane Hardouin.

"Ça ne veut pas dire qu'on ne continue pas l'enquête pour tout vérifier", a ajouté le magistrat, expliquant que "des prélèvements (autour du site forestier) sont encore à examiner - on n'aura pas le retour avant quelques jours- et il y a l'enquête d'environnement", confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Compiègne. 

La voiture de cet homme, dont la disparition avait été signalée par un proche, avait été découverte lundi avec des traces de sang à proximité et le corps, un Opinel planté dans le coeur, 24 heures plus tard, avait rapporté le procureur mercredi.
Ce chauffeur de taxi parisien, âgé de 43 ans, possédait une maison familiale dans l'Aisne, a spécifié vendredi M. Hardouin, ajoutant que la voiture retrouvée était personnelle et non celle qui lui servait dans le cadre de son métier.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité