• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

LOSC : René Girard, l'air de rien

René Girard devrait quitter le LOSC dans les semaines qui viennent / © MAXPPP
René Girard devrait quitter le LOSC dans les semaines qui viennent / © MAXPPP

Juste avant de recevoir Marseille pour le dernier match de la saison au stade Pierre-Mauroy samedi, ni le club lillois ni René Girard ne souhaitent confirmer ce qui est pourtant déjà acté en coulisses : le départ de l'entraîneur, un an avant la fin de son contrat.

Par avec AFP

Comment Girard, après une première saison très réussie (3e place de L1), en est-il arrivé à prendre cette décision avant la fin de son deuxième exercice ? La cassure avec ses dirigeants a eu lieu fin 2014, alors que le Losc traversait une période noire (13 matches de suite sans victoire toutes compétitions confondues).

Jean-Michel Vandamme, récemment nommé directeur général en charge du sportif, était allé à la rencontre du Belge Eric Gerets au Qatar pour sonder l'ancien entraîneur marseillais. Et le club lillois avait aussi rencontré un représentant d'Hervé Renard, sélectionneur de la Côte d'Ivoire et actuel favori pour la succession sur le banc des Dogues.


Projet incompatible

Le technicien gardois s'est senti trahi et les relations avec Vandamme se sont détériorées au fil du temps. Mi-avril, lorsque le président Michel Seydoux a rencontré Girard, il lui a exposé le projet du club pour les années à venir et était même prêt à le prolonger.

Mais l'entraîneur lillois, à qui ont été confirmés les départs de Kjaer et Gueye, et le doute concernant Enyeama et Basa, n'a reçu aucune garantie sportive. "Notre avenir, c'est la jeunesse", a expliqué Seydoux. "Le projet ne m'intéresse pas", a rétorqué Girard.


Séparation à l'amiable

Dans l'intérêt de tous, les deux parties ont donc convenu rapidement d'entamer des discussions pour une séparation à l'amiable et un accord a été trouvé cette semaine, a indiqué une source proche du dossier.

A un an du terme de leur contrat, l'entraîneur lillois et son staff (son fils Nicolas Girard et Gérard Bernardet) percevront une somme avoisinant les 800.000 euros, soit environ la moitié des indemnités qu'ils auraient perçues en restant en poste. Pourtant, ni le club ni Girard n'ont souhaité confirmé cette information. "Moi je prépare Marseille. Le championnat n'est pas terminé. Ma petite personne, ce n'est pas important. Mais je ne suis pas encore parti contrairement à ce qui se dit", a martelé jeudi en conférence de presse le Gardois.

"Ce qui est sûr, c'est que je ne ferai pas toute ma vie ici. Mais je me régale, je suis bien. J'ai passé deux ans superbes, après il y a d'autres choses qui rentrent en ligne de compte. A un moment donné ça va aboutir, peut-être après Marseille, lundi ou mardi. Je réserverai la primeur de ma décision à mes joueurs", a insisté l'ancien entraîneur de Montpellier.

Girard quittera-t-il le Losc sur un dernier coup d'éclat face à l'OM, l'un des prétendants au podium ? C'est sans doute la petite idée qu'il a derrière la tête
et qui l'empêche de boucler ses valises pour le moment. Il pourra, en tout cas, partir la tête haute car ses résultats parlent d'eux-mêmes. Troisième du championnat (71 points) l'an dernier avec un effectif réduit en quantité et en qualité, il va laisser le Losc aux portes de l'Europe cette année, après
une saison plombée par sa participation à l'Europa League.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus