• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Accident d'Aire-sur-la-Lys : le pilote du gyrocoptère était un Hazebrouckois de 73 ans

Pierre Tankere est décédé ce lundi aux commandes de son gyrocoptère Xenon. / © DR / Capture d'écran Youtube
Pierre Tankere est décédé ce lundi aux commandes de son gyrocoptère Xenon. / © DR / Capture d'écran Youtube

Le pilote qui a trouvé la mort ce lundi matin à Aire-sur-la-Lys aux côtés de son épouse, dans le crash d'un gyrocoptère, s'appelait Pierre Tankeré. Cet Hazebrouckois de 73 ans était un authentique passionné d'aéronautique, membre de plusieurs clubs de la région. 

Par @f3nord

"Je suis passionné par tout ce qui vole et j'en profite pour photographier la nature vue d'en haut", avait écrit Pierre Tankeré pour présenter "Les Punaises Volantes", le blog qu'il tenait sur internet pour évoquer et partager sa passion. Natif de Terdeghem, il vivait à Hazebrouck et était âgé de 73 ans. Il est mort ce lundi matin aux commandes de son gyrocoptère Xenon gris métallisé qui s'est écrasé à Aire-sur-la-Lys vers 9h30 peu de temps après son décollage de l'aérodrome de Merville. Son épouse, Chantal, qui était à ses côtés dans l'appareil, est décédée elle aussi.

VIDEO CRASH AIRE

Pierre Tankeré était membre de l'Aéroclub de la Lys et de l'Artois à Merville mais aussi des "Godasses Volantes" à Arras où il avait suivi sa formation de pilote d'ULM. Passionné par ses petits engins volants, il volait régulièrement à bord d'un SkyRanger rouge avant d'acquérir l'an dernier un gyrocoptère Xenon. Sur son compte Youtube, il postait régulièrement des vidéos et des photos prises au-dessus des Flandres et d'Hazebrouck à bord de son ULM. On peut le voir ici manoeuvrer son appareil.
Xenon video
gyrocopter on board

On ignore encore les raisons exactes du crash de son gyrocoptère ce lundi matin. La Brigade de Gendarmerie du Transport Aérien (BGTA) de Lille et le Bureau Enquête Analyse (BEA) sont chargés des investigations en lien avec les brigades d'Aire-sur-la-Lys, Audruicq et Saint-Omer. Selon un témoin que nous avons interrogé, une fumée noire s'échappait du gyrocoptère. Il aurait perdu de l'altitude pour s'écraser "tête à l'envers". Un autre témoin évoque, lui, une pièce qui se serait détachée de l'appareil.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les concerts puis confidences d'Arno et de Dick Annegarn

Les + Lus