Dans l'Aisne, les victimes du Levothyrox se serrent les coudes

La nouvelle formule du Lévothyrox, médicament pour la thyroïde, serait à l'origine de graves effets secondaires chez certains patients. / © JACQUES DEMARTHON / AFP
La nouvelle formule du Lévothyrox, médicament pour la thyroïde, serait à l'origine de graves effets secondaires chez certains patients. / © JACQUES DEMARTHON / AFP

Merck, le fabricant allemand du Levothyrox, a été assigné en justice par une association de malades de la thyroïde. Ce lundi à Laon dans l'Aisne, une réunion était organisée, pour que les patients victimes des effets secondaires de la nouvelle formule du médicament puissent dialoguer et se soutenir.

Par RI avec Florie Castaingts

L'affaire du Lévothyrox n'a pas fini de faire couler de l'encre. Le fabricant du médicament a été assigné en justice par une association de malades le 26 janvier dernier.

10% des patients qui prennent ce médicaments ont contracté des effets secondaires suite à la mise sur le marché de la nouvelle formule en mars 2017. Des effets indésirables qui sont parfois même handicapants et qui ont poussé de nombreux patients à demander que l'ancienne formule soit remise sur le marché. 

Échange et entraide


Une bataille judiciaire qui pourrait durer longtemps. Mais pendant ce temps-là, les victimes ont besoin de soutien. Un peu partout, des réunions s'organisent. Dialoguer, échanger, se serrer les coudes : à Laon, des malades se sont réunis ce lundi. 

"L'objectif, c'est d'apport des choses aux gens qui sont là", explique Marie-Thérèse Picot, responsable du collectif Victimes du Levothyrox Reims Grand-Est. "On sent qu'on a une force, on s'allie tous, à croire qu'on est en guerre."

 

Sur le même sujet

Le marais audomarois

Les + Lus