Après des années de recherche, les descendants d'un GI tué en 1944 découvrent qu'il est le héros d'un village de l'Aisne

Pour la première fois, les descendants d'un soldat américain mort durant la Seconde Guerre mondiale ont pu se recueillir sur le monument qui lui est dédié à Vailly-sur-Aisne. Après des années de recherche, c'est grâce au roman d'un écrivain local que la famille a pu retrouver sa trace.
La famille du soldat américain Robert Whalen découvre enfin le monument qui lui est dédié à Vailly-sur-Aisne 77 ans après sa mort
La famille du soldat américain Robert Whalen découvre enfin le monument qui lui est dédié à Vailly-sur-Aisne 77 ans après sa mort © Elise Ramirez / FTV

"Je me sens un peu dépassée, très touchée de voir à quel point cette ville rend hommage à mon oncle. On est juste sans voix." À peine arrivée dans le petit village de Vailly-sur-Aisne, Theresa Brock ne peut contenir son émotion. 

C'est ici, le 29 août 1944, que son oncle, le soldat américain Robert Whalen, est abattu par les tirs d'un char allemand alors qu'il traversait le pont de Vailly au moment de la libération. 77 ans plus tard, ses descendants ont fait le voyage depuis les Etats-Unis et découvrent enfin le monument qui lui est dédié. "C'est le genre d'histoire que l'on voit dans les films, mais qui n'arrive à personne dans la réalité", confie Andy Hewitt, le petit-neveu de Robert Whalen.

"Je n'aurais jamais imaginé ce que représente Robert pour ce village"

Car il y a quelques mois encore, cette famille ignorait tout des conditions dans lesquelles leur aîné avait perdu la vie. Jusqu'à ce que Pierre Commeines, un passionné d'histoire locale, ne décide d'écrire un livre sur le sujet. À des milliers de kilomètres de là, l'une des nièces du soldat, Catherine Whalen Purdy, le contacte après des années de recherches infructueuses.

"Je ne sais pas pourquoi, le 8 novembre 2020, j'ai décidé de chercher à nouveau sur Internet sauf que cette fois, j'ai immédiatement trouvé une connexion entre Robert et Vailly-sur-Aisne : le monument à son nom, le fait que les habitants se souviennent de lui chaque année, puis le nom de Pierre est sortinous confiait-t-elle en décembre dernier. J'ai vu qu'il avait écrit un livre avec le nom de Robert Whalen. Je ne me suis pas enthousiasmée tout de suite parce que ce n'était peut-être pas lui. Mais un ami m'a confirmé à partir de ce que mon père m'avait dit de lui que c'était bien le Robert Whalen que je recherchais. (...) Je n'aurais jamais imaginé ce que représente Robert pour ce village : il y a un monument à son nom !"

Monument rendant hommage à Robert Whalen soldat américain tombé le 29 août 1944 pour la libération de Vailly-sur-Aisne
Monument rendant hommage à Robert Whalen soldat américain tombé le 29 août 1944 pour la libération de Vailly-sur-Aisne © Elise Ramirez / FTV

Une cérémonie en son honneur tous les 29 août

En écrivant son livre, une fiction mentionnant seulement le nom de Robert Whalen, Pierre Commeine ne pensait pas parvenir à un tel dénouement. "Pour moi, romancier français, savoir qu'une famille américaine découvre subitement, grâce à une fiction, l'existence d'une ville, d'un monument et de l'honneur qu'on porte à l'un de ses membres, c’est l'un des plus beaux événement de ma vie", avoue-t-il.

C'est grâce au livre de Pierre Commeine, un écrivain local, qu'une Américaine a pu connaître les circonstances de la mort de son oncle, un GI mort le 29 août 1944 dans l'Aisne.
C'est grâce au livre de Pierre Commeine, un écrivain local, qu'une Américaine a pu connaître les circonstances de la mort de son oncle, un GI mort le 29 août 1944 dans l'Aisne. © G.Giraudeau/FTV

Neuf mois plus tard, après de nombreux échanges, la rencontre tant attendue a enfin lieu. Catherine n'a pas pu faire le déplacement, mais d'autres membres de la famille sont présents. "Quand ils sont arrivés à la gare de Soissons, c'était un peu comme si je retrouvais moi aussi mes cousins", confie l'écrivain. 

Chaque année, le 29 août, une cérémonie est organisée à Vailly-sur-Aisne pour honorer la mémoire de ce héros de la Libération. L'an prochain, ses descendants ont promis de revenir avec tous les petits-neveux cette fois. Pour continuer à faire vivre ce lien désormais indéfectible.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale culture histoire famille société