Histoires 14-18 : l'offensive de la Malmaison

© Pathé Gaumont/BDIC Fonds Valois/Archives départementales de l’Aisne
© Pathé Gaumont/BDIC Fonds Valois/Archives départementales de l’Aisne

Par France 3

Du fort de la Malmaison, à Chavignon, il ne reste que ces ruines, discrètes, presque oubliées.  Il y a cent ans pourtant, la presse célébrait en première page sa conquête « capitale » et les officiers français posaient pour la postérité, heureux d’avoir enfin gagné.
Du 23 au 25 octobre 1917, l’offensive tant espérée emporta les défenses allemandes.

Le général Maistre l’avoue : le chemin des Dames a mauvaise réputation. Aussi,  une nouvelle opération manquée produirait un effet désastreux. Alors, cette attaque limitée est soigneusement préparée : 1800 canons occupent un front de 12 kilomètres ! Deux millions 800 000 obus sont tirés avant l’assaut. Le paysage est bouleversé.
Le journaliste Paul Ginisty décrit ce « décor prodigieux d’horreur » ; « Ce ne sont même plus, comme ailleurs, des squelettes d’arbres : ils ont disparu, ils ont été engloutis. »

Histoires 14-18 : l'offensive de la Malmaison
Source archives : - Pathé Gaumont - BDIC Fonds Valois - Archives départementales de l’Aisne  - France 3 - D. Patinec

Quand les fantassins français se lancent à l’assaut, la première tranchée ennemie est aplatie, les Allemands se terrent dans les creutes, ces cavernes qui truffent le plateau. Ils les délogent à la grenade ou au lance-flamme. Le fort de la Malmaison est vite conquis. Les zouaves hissent le drapeau. Dans la cuvette de Laffaux, les poilus font main basse sur un trésor : 100 kilos de beurre et 200 litres de vin blanc !

Le journal de Clémenceau, « L’homme enchaîné » pavoise : « L’entrain général des troupes est merveilleux ».
Les chars ont participé au succès, et la propagande tient une comptabilité scrupuleuse : 11 157 prisonniers, dont 237 officiers, 180 canons capturés, des kilomètres gagnés. Début novembre, les Allemands se replient et abandonnent le chemin des Dames devenu intenable. 





 

Sur le même sujet

Visite de chantier au musée de Picardie

Près de chez vous

Les + Lus