La plus grande centrale solaire des Hauts-de-France est implantée dans l'Aisne sur une ancienne base militaire

C'est en avril dernier qu'a été mise en service la plus grande centrale solaire des Hauts-de-France. Implantée sur l'ancienne base militaire de Samoussy dans l'Aisne, elle doit alimenter chaque année en électricité 40 000 foyers.

Abandonné depuis les années 1960, l'aérodrome militaire de Samoussy - Athies-sous-Laon retrouve une seconde vie. Cette ancienne base de l'OTAN dans l'Aisne, qui s'étend sur 280 hectares, est désormais la plus grande centrale solaire des Hauts-de-France et l'une des cinq plus importantes de France.

C'est une entreprise franco-espagnole, Dhamma Energy, qui est aux commandes de cette centrale solaire : elle a été retenue par l'État après avoir répondu à un appel d'offres national. Le projet a coûté 80 millions d'euros, financés en partie par une opération de crowdfunding. Un financement participatif qui a rencontré un grand succès de la part de plusieurs dizaines d'investisseurs locaux : Dhamma Energy a récolté 1,1 million d'euros en seulement 25 jours. Au delà des 800 000 euros demandés.

Un faible taux d'ensoleillement n'est pas un obstacle

Si le taux d'ensoleillement du nord de la France peut laisser sceptique quant à la productivité de cette centrale solaire, Dhamma Energy n'y voit pas de contradiction : la taille de l'installation permet en effet de compenser en partie le manque de soleil. Par ailleurs, le coût du matériel ayant baissé ces dernières années, l'électricité produite avec moins de soleil est aujourd'hui suffisamment rentable pour justifier l'implantation de fermes solaires dans les Hauts-de-France. D'autant que les panneaux solaires n'aiment paradoxalement pas la chaleur et qu'ils produisent mieux quand il fait froid.  L'entreprise espère enfin que le changement climatique sera bénéfique à ses activités.

"Historiquement, les Hauts-de-France, c'est une région plutôt orientée vers le vent puisqu'il y a surtout des éoliennes, nous expliquait Olivier Crambade, le directeur général de Dhamma Energy en 2019. On est les premiers à avoir fait un grand projet solaire. On étudie d'autres sites mais qui pour l'instant ne sont pas définitifs. Mais notre intention est d'en faire d'autres dans le département et dans la région Nord."

40 000 foyers alimentés en électricté 

Le parc de Samoussy est composé de 5 centrales et de 218 000 panneaux photovoltaiques implantés sur 100 des 280 hectares de cette vaste plaine près de Laon. L'électricité sera revendue à RTE, le Réseau de Transport d'Électricité. Le parc de Samoussy produira de l'électricité correspondant à la consommation de 40 000 ménages du secteur. Ce qui représente à peu près 100 000 personnes, soit 1/5 de la population de l'Aisne. 

Lancés fin septembre 2019, les travaux, initialement prévus pour neuf mois, avaient pris du retard à cause de la crise sanitaire. Une quinzaine d'emplois directs et indirects ont également été créés depuis sa mise en service en avril dernier. 

Dans un classement des régions "les plus vertes" publié par Greenpeace en juin 2021, les Hauts-de-France font partie "des pires régions sur l’énergie solaire" et occupent actuellement la dernière place des 13 régions de métropole. Dans son rapport, l'ONG ironise en indiquant que "le soleil brille pourtant bel et bien dans les Hauts-de-France et représente un gisement non négligeable encore très peu exploité". Selon Greenpeace, la région devrait quasiment multiplier par dix son rythme annuel de développement de l’énergie solaire pour tenir ses objectifs, à savoir atteindre 100% de l’énergie renouvelable à l’horizon 2050.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement