Aisne : le Tour de l’Avenir, qui devait partir de Château-Thierry mi-août, est annulé

Les organisateurs ont annoncé l’annulation de la course. Elle avait été réduite à six jours dans un premier temps en raison de la pandémie de coronavirus et devait s’élancer de Château-Thierry le 14 août.
 

Arrivée de la 9e étape du Tour de l'Avenir, le 24 août 2019.
Arrivée de la 9e étape du Tour de l'Avenir, le 24 août 2019. © Thierry GUILLOT / Maxppp
Celui qui est affectueusement renommé dans le monde du cyclisme comme le Tour de France des moins de 23 ans n’aura finalement pas lieu. Vendredi 31 juillet, les organisateurs de la 57e édition du Tour de l’Avenir ont annoncé l’annulation de la course (14-19 août). Alpes Vélo, qui chapeaute l’événement, a notamment cité dans son communiqué  "la disparité des garanties sanitaires prises en amont" et "la nécessité d’une bulle hermétique" pour justifier sa décision.
 

 

Il apparaît complexe d’assurer scrupuleusement le respect de tout le process de précautions sanitaires dans le cadre d’une épreuve qui devait accueillir 23 équipes, pour la plupart des sélections nationales issues des continents européen, africain, asiatique et américain.

Alpes Vélo, organisateur du Tour de l’Avenir


C’est la fin d’une longue saga qui avait débuté par un premier raccourcissement de la course suite à des changements au niveau du calendrier international à cause du coronavirus. L’arrivée à Soissons (le 8 août) et un contre-la-montre par équipes autour de Laon (le 9 août) avaient, entre autres, été supprimés.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter