Le Picard Rudy Gobert et l’équipe de France visent "l’or ou rien" à l’Eurobasket

Publié le
Écrit par Justine Saint-Sevin avec Anthony Halpern

Les Bleus et Rudy Gobert débutent l’Eurobasket par un choc face à l’Allemagne, jeudi 1er septembre. À 30 ans, le Saint-Quentinois, star de NBA, rêve de remporter un premier titre en Bleu.

Du haut de ses 2m16, Rudy Gobert vise les sommets. En préparation avec l'équipe de France pour l'Eurobasket, le Saint-Quentinois convoite plus que jamais l'or dans une compétition où les Bleus ont décroché leur premier et unique titre en 2013. De son côté la star de NBA, nouveau pivot des Minnesota Timberwolves qu’il a rejoint cet été, n'a encore lui jamais gagné de titre en sélection. "L’argent ça va, c’est super, surtout aux Jeux olympiques, mais une médaille d’or c’est l’objectif", livrait-il dans la semaine.

Personnellement, c’est la première place ou rien. Et je pense que c’est la mentalité dans le groupe cette année.

Rudy Gobert, pivot de l’équipe de France de basket

à France 3 Hauts-de-France

À 30 ans, Rudy Gobert s'est installé comme un des leaders du groupe France. En match éliminatoire pour la Coupe du monde 2023 à l'Accor Arena de Paris-Bercy quelques jours avant l'Euro, le pivot a fait briller sa puissance face à la République Tchèque. Efficace en attaque, deuxième meilleur marqueur du match derrière Gerschon Yasubele avec 14 points (7/10 au tir) et 7 rebonds, et omniprésent en défense, il a pleinement participé à la large victoire des Bleus (95-60).

Changement de statut

Sur cet Eurobasket, le Picard partage d'ailleurs la tête d'affiche et le leadership avec son ami d'enfance, Evan Fournier, lui aussi joueur NBA. "C’est plus facile de se faire confiance sur le terrain quand tu as confiance en l’homme. Ce n’est pas notre première compétition, on a commencé en 2014, on est en 2022, j’ai une entière confiance en lui", relatait l’arrière des New York Knicks après la rencontre.

Une entente qui sera d'autant plus précieuse que les deux hommes et le camp tricolore doivent composer avec les absences de deux vieux briscards expérimentés : le capitaine des Bleus Nicolas Batum et de l’arrière Nando De Colo, forfaits. "Cette année, on sent que Rudy a une implication et un leadership plus affirmé dans le groupe que par le passé, note le sélectionneur des Bleus Vincent Collet. Il a le comportement adéquat pour qu’on puisse bien travailler. C’est important d’avoir des leaders aussi impliqués."

Avant de retrouver la NBA et les Minnesota Timberwolves, le Picard veut mener les Bleus jusqu'au titre. Premier rendez-vous jeudi 1er septembre face à l'Allemagne, en ouverture de la compétition. L’équipe de France, vice-championne olympique, espère remporter le deuxième sacre de son histoire après neuf longues années à n'avoir que l'argent à se mettre sous la dent.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité