Tergnier : verbalisés pour avoir klaxonné le soir de la finale de la Coupe du Monde

Onze personnes ont été verbalisées le 15 juillet dernier pour avoir klaxonné dans les rues de Tergnier dans l'Aisne, après la victoire de la France lors de la Coupe du Monde. Les conducteurs réprimandés sont surpris et indignés. 

L'avis de contravention reçu par des habitants de Tergnier dans l'Aisne pour avoir klaxonné le soir de la finale de la Coupe du Monde de football - Août 2018
L'avis de contravention reçu par des habitants de Tergnier dans l'Aisne pour avoir klaxonné le soir de la finale de la Coupe du Monde de football - Août 2018 © France 3 Picardie
Le 15 juillet dernier, la France fêtait dignement la victoire des Bleus lors de la Coupe du Monde de football. Dans l'Aisne notamment, klaxons et vrombissements de moteurs étaient de sortie. 

Légalement, le klaxon est interdit en ville, sauf danger immédiat. Exception faite lors des soirs de matchs, où il est toléré. 

Pas de chance, pour certains automobilistes et motards, ce soir-là à Tergnier, les gendarmes n'ont pas fait exception. 
 
 

35 euros d'amende


"Je trouve que c'est abusé, c'était un soir de fête", déplore Elodie Regnier, habitante de Tergnier. Dans sa boite aux lettres, vendredi dernier, une contravention de 35 euros pour usage abusif de l'avertisseur sonore. 

"On aurait eu un comportement dangereux, on aurait jeté des pétards ou des fumigènes, mais là on a juste donné 4 ou 5 coups de klaxon dans Tergnier ...", ajoute-t-elle. 

Au total, onze personnes ont été verbalisées. Huit pour "usage abusif de l'avertisseur sonore" et trois pour "usage abusif du régime moteur". 
 

Verbalisation avant 21h30


Les policiers justifient ces amendes par le fait que les klaxons étaient donnés de manière intempestive après 21h30. 

"Des voitures faisaient deux ou trois fois le tour du boulevard, la main sur le klaxon. Notre but étaient de ramener la tranquillité, donc ces gens-là ont été verbalisés", explique Didier Aubin, commandant de la police de Tergnier.

Cependant, les premières contraventions ont débuté bien avant 21h30. À 20h43 par exemple pour un couple, deux heures seulement après la fin du match. 

Les conducteurs déplorent un excès de zèle et espèrent que l'amende leur sera retirée. 


Pour Me Jérôme Crépin, avocat au barreau d'Amiens, cette verbalisation est "aberrante". Il conseille aux conducteurs concernés de contester ces amendes : 
 
Me Jérôme Crépin, avocat au barreau d'Amiens
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité coupe du monde de football