Cet article date de plus de 5 ans

Arras : le groupe biopharmaceutique LFB va implanter une nouvelle usine et créer 500 emplois

Le groupe biopharmaceutique public français LFB a a lancé son projet de nouvelle usine de production de médicaments dérivés du plasma, en annonçant mercredi le dépôt du permis de construire pour cette installation qui sera implantée dans la communauté urbaine d'Arras.
Le groupe LFB a déjà une usine implantée dans le Nord Pas-de-Calais, à Lille.
Le groupe LFB a déjà une usine implantée dans le Nord Pas-de-Calais, à Lille. © MaxPPP
Cette usine de nouvelle génération "devrait permettre, d'ici 10 ans, de tripler la capacité globale de production de médicaments dérivés du plasma du groupe", a souligné le LFB dans un communiqué. Baptisé "Usine 2020", le projet représente un investissement de l'ordre de 300 millions d'euros, a confirmé le groupe. La nouvelle unité sera implantée sur un site de 15 hectares dans la zone industrielle Actiparc de la Communauté urbaine d'Arras (Pas-de-Calais), sur les communes de Bailleul-Sir-Berthoult et Saint-Laurent-Blangy. L'entreprise envisage de créer ainsi 500 emplois d'ici 2020.
La future usine LFB dans la zone industrielle Actiparc de la Communauté urbaine d'Arras
La future usine LFB dans la zone industrielle Actiparc de la Communauté urbaine d'Arras © LFB
Le Laboratoire de Fractionnement et des Biotechnologies (LFB) compte actuellement deux usines de production de dérivés du plasma humain, à Lille (Nord) et aux Ulis (Essonne). Le groupe a également deux autres sites industriels, à Alès(Gard) pour la production d'anticorps monoclonaux et aux Ulis pour la fabrication de produits de thérapies cellulaires et géniques. Le groupe LFB est numéro un en France et au 6e rang mondial pour la production de médicaments dérivés du plasma.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie