• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

ASC - Caen : Pélissier se réjouit d'avoir “cassé la spirale” de défaites

Christophe Pélissier a choisi de renforcer son attaque pour gagner contre Caen. Un pari gagnant. / © MAXPPP
Christophe Pélissier a choisi de renforcer son attaque pour gagner contre Caen. Un pari gagnant. / © MAXPPP

Ils n'avaient pas gagné en championnat depuis la reprise : c'est désormais chose faite. L'Amiens SC l'a remporté 1-0 contre Caen hier. 

Par Romane Idres

Après un mois de janvier difficile, ponctué de matches contre les trois meilleures équipes de Ligue 1. De quoi ébranler la confiance du groupe, descendu jusqu'à l'avant-dernière place du classement. 

Mais ils ont su ne rien lâcher contre Caen, concurrent direct. Le retour de Moussa Konaté après trois mois d'absence pour blessure, et de Samman Ghoddos temporairement occupé avec l'équipe nationale d'Iran, semble avoir été salvateur.
 


"C'était un risque, mais j'en avais parlé avec le staff. J'ai mis d'entrée Samman qui arrivait de la Coupe d'Asie des Nations, Serhou (Guirassy, nouvelle recrue du mercato d'hiver, ndlr) qui n'avait pratiquement pas joué depuis six mois, Moussa qui n'avait pas joué depuis trois mois... Sur le banc, il ne me restait plus qu'un offensif, Cheick."
 

Une attaque renforcée


Un risque qui a finalement payé : en renforçant son attaque, Christophe Pélissier voulait "un jeu un peu plus direct, avec un peu plus de poids devant." Les quatre attaquants n'ont pas chômé. Konaté a été le premier à sortir, à la 66ème, juste après avoir marqué l'unique but du match sur un centre de Ghoddos. Ce dernier, lui a joué tout le match. Guirassy et Mendoza respectivement jusqu'à la 87ème et 90ème.

À la sortie des vestiaires, Ghoddos l'admet : "Je suis très fatigué, j'ai joué 90 minutes... Mais je suis très heureux. C'était très important. On a eu une très bonne semaine avec un entraînement intensif, et on l'a montré ce soir." La confiance revient, et la détermination semble sans faille. "On a vraiment joué comme une équipe. (...) Cette victoire était très importante mais on doit continuer de se battre et de gagner comme ça."

Même volonté de fer chez Konaté, l'homme du match. "Toute équipe est prenable. Il faudra juste bien jouer, garder la tête sur les épaules et être déterminés." Car à peine le match terminé, que les joueurs parlent déjà du prochain à Marseille. 

Marseille, et puis les autres... 


La rencontre avec l'OM, l'entraîneur la qualifie plutôt de "match bonus" car "il va falloir encore six ou sept victoires pour se maintenir et après Marseille on a beaucoup de matches à domiciles face aux concurrents directs". Il se félicite surtout d'avoir "cassé la spirale" de défaites dans laquelle l'Amiens SC commençait à s'enliser. 

Désormais 16ème du classement, rien n'est gagné pour autant pour l'ASC. Pour ça, il faudra compter sur le travail... et sur les supporters. Pour Serhou Guirassy, qui jouait son premier match à domicile avec l'équipe, "le public, c'était le deuxième homme du match."
 
 

Sur le même sujet

Les concerts puis confidences d'Arno et de Dick Annegarn

Les + Lus