Baie de Somme : quel avenir pour la maison du gardien du phare de Brighton ?

Devenu automatique il y a une vingtaine d'années, le phare de Brighton n'a plus besoin de gardien. Propriété de l'Etat, sa maison, désormais inhabitée, devrait être mise en vente. La mairie regrette cette éventualité qui entraînerait un morcelage d'un patrimoine public et emblématique de la côte.
Inhabitée depuis 2011, la maison du gardien du Phare de Brighton, nichée à Cayeux-sur-Mer en Baie de Somme, se dégrade.
Inhabitée depuis 2011, la maison du gardien du Phare de Brighton, nichée à Cayeux-sur-Mer en Baie de Somme, se dégrade. © France 3 Picardie
Le phare de Brighton se dresse fièrement à quelques pas de la plage, dominant tout le littoral picard du haut de ses 35 mètres. Aux pieds du colosse, une petite bâtisse bien plus discrète, se laisse oublier. "A côté de ce phare, il y a la maison du gardien qui était encore habitée il y a moins d’une petite dizaine d’années. Elle permettait la protection et la surveillance de la zone", décrit le maire de Cayeux-sur-Mer, Jean-Paul Lecomte.
 

 Il y a toute une histoire autour de ces deux sites, autour de la maison du gardien du phare, un phare restauré après la guerre. C’est un lieu qui permet de voir quasiment tout le littoral Cayolais jusqu’au Hourdel et d’apprécier le bel espace dunaire, une zone protégée par l’arrêté de protection biotope

Jean-Paul Lecomte, maire de Cayeux-sur-Mer

Inhabitée depuis 2011, la maison du gardien se dégrade. Des riverains, étonnés par la présence d'un géomètre sur le terrain début septembre, ont alerté le maire de la commune. Ce dernier, qui visiblement n'a pas été mis au courant, craint que la maison propriété de l'Etat, ne soit mise en vente.
 

Faire de ce site un rendez-vous touristique

Si l’affaire n’est pas bouclée, la direction des finances publiques de la Somme reconnaît avoir entamé une procédure de déclassement du domaine public qui permettrait de diviser la parcelle en deux, avec le phare d'un côté et la maison de l'autre.
 

Je trouve cette potentielle division parcellaire dommageable pour la commune de Cayeux-sur-Mer et plus globalement pour le littoral picard du sud de la baie de Somme. D’autant que ce phare est l’emblème, la tour de contrôle du parc naturel régional. On pourrait faire de cet endroit une halte pour les nombreux touristes et estivants et notamment pour ceux qui utilisent la piste cyclable qui passe juste à côté. Cette petite maison pourrait devenir un musée ou un lieu pour une collation.

Jean-Paul Lecomte, maire de Cayeux-sur-Mer

Concernant la vente, rien n'est encore confirmé, mais il y a au moins une bonne nouvelle pour la mairie : "Si l’Etat décidait de mettre cette maison en vente elle pourrait acquérir la maison de manière prioritaire", atteste la directrice départementale des finances publiques, Nathalie Biquard.

La décision finale devrait être prise par la préfecture de la Somme dans les prochaines semaines. Si la vente est confirmée, la ville devrait se positionner pour acquérir la maison. Et pourquoi pas la transformer en musée ou en restaurant afin de renforcer son offre touristique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de somme nature parcs et régions naturelles abbeville patrimoine culture économie tourisme