Belgique : un migrant tué par une voiture en tentant d'échapper à la police

(Illustration) / © MAXPPP
(Illustration) / © MAXPPP

Un migrant a été tué lundi soir par une voiture sur une autoroute belge, près de la côte, au moment où il tentait au sein d'un petit groupe d'échapper à un contrôle de police, a indiqué mardi la police fédérale confirmant des informations des médias flamands.

Par AFP

L'accident s'est produit alors que le ministre de l'Intérieur Jan Jambon venait d'annoncer un renforcement de la surveillance des parkings autoroutiers les plus fréquentés par les migrants en quête d'un passage vers le Royaume-Uni. "C'est un incident regrettable, mais la police a fait son travail normalement, elle n'est pas en faute", a déclaré mardi matin M. Jambon à la chaîne flamande VRT.

"On ne peut pas exclure que des gens fassent certaines choses, mais tout le monde sait que traverser une autoroute est dangereux", a-t-il ajouté. Le cabinet du ministre a affirmé en outre que ce contrôle de police, sur l'autoroute E40 à Jabbeke près d'Ostende (nord), était prévu de longue date, même s'il "s'inscrit dans le plan d'actions" annoncé le week-end dernier par Jan Jambon, d'après l'agence Belga.

Selon la police fédérale, le migrant tué, dont l'identité n'a pas été précisée, a traversé l'autoroute, alors qu'un contrôle était mené sur et aux alentours d'un parking de l'E40 situé tout près de là. "Quelques personnes qui étaient à côté de l'autoroute ont voulu traverser pour prendre la fuite et malheureusement en faisant ça l'une d'elles a été percutée par une voiture", a précisé Sarah Frederickx, porte-parole de la police fédérale.


Traqué par les chiens-policiers


L'accident s'est produit de nuit, vers 23h, et la victime est décédée sur place de ses blessures. D'après le journal flamand Nieuwsblad, le migrant était caché dans un bosquet pour échapper au contrôle qui avait déjà abouti à onze interpellations et c'est lorsque des chiens policiers ont détecté sa présence qu'il s'est enfui.

La semaine dernière, lors d'une réunion ministérielle de l'UE à Sofia, le gouvernement belge avait alerté ses voisins européens, particulièrement le Royaume-Uni, sur la problématique "de plus en plus intense" du trafic de migrants sur les autoroutes belges en direction des ports de la mer du Nord. L'objectif est d'obtenir un partage des coûts nécessaires à une meilleure sécurisation de ces zones de stationnement de camions où les passeurs orientent les migrants en quête d'un moyen de franchir la Manche en cachette.


Sur le même sujet

Recette : le gratin de fraises de Wambrechies

Les + Lus