Belgique : une statue de Jules César vandalisée

Publié le Mis à jour le

Le mot "krapuul" a été inscrit sur son socle.

Même les personnages de l'Antiquité n'échappent pas à la vague de contestations qui secoue les Etats-Unis et l'Europe dans la foulée du mouvement "Black Lives Matter", et qui interroge sur le rôle controversées de certaines figures historiques.

Une statue de Jules César a été vandalisée dans la nuit de samedi à dimanche dans la commune flamande de Zottegem, au sud de Gand. La lance portée par la statue a été arrachée et plusieurs doigts et orteils ont été cassés. En prime, le mot "Krapuul" a été inscrit sur son socle.

 

 

Une enquête a été ouverte. "Nous allons estimer plus précisément lundi l'ampleur des dégâts et les réparations à effectuer. Celles-ci seront à charge des auteurs", a indiqué la bourgmestre Jenne De Potter à l'agence Belga.

D'autres dégradations similaires (jusqu'à l'inscription du mot "Krapuul") ont été commises un peu plus loin, sur les statues du cloître Saint-Antoine.

 

 

Ailleurs en Belgique, plusieurs statues de Leopold II ont également été prises pour cibles, en raison du rôle de l'ancien roi des Belges dans la colonisation du Congo, qui a même été pendant un temps sa propriété privée. C'est notamment le cas, où la ville d'Anvers a retiré une statue du monarque après que cette dernière a été vandalisée.

 

 

En France également, un buste du général De Gaulle a été vandalisé à Hautmont, avant d'être nettoyé ce lundi matin.