Berlaimont : Jean-Luc Mélenchon fustige “la ruine organisée” de l’industrie française par l’UE

Le député européen du Parti de Gauche est venu soutenir les salariés d’Akers France à Berlaimont, aciérie en liquidation.


Jean-Luc Mélenchon soutient les salariés d'Akers France à BerlaimontJean-Luc Mélenchon a dénoncé la “ruine organisée” de l’industrie française par la Commission européenne, à Berlaimont, près de Maubeuge. Il est venu soutenir les salariés de l'aciérie d’Akers France, en liquidation. 

Le candidat à l’élection présidentielle 2017 a dénoncé la “justice parallèle” des tribunaux de commerce “qui décident de la vie ou de la mort des entreprises”. Ces tribunaux préfèrent “envoyer dans le néant social des centaines de personnes plutôt que d’approuver un plan de reprise."

Des salariés d'usines voisines (Vallourec, Sambre et Meuse), concernés eux aussi par des suppressions d'emplois, sont également venus assister à la venue de l’homme politique.



250 emplois menacés

Le 30 mars, le tribunal de commerce de Thionville (Moselle) a prononcé la liquidation d'Akers France qui emploie 250 personnes dans le nord et l'est de la France. Placées en redressement, les usines d’Akers France cherchaient repreneur à Berlaimont et Thionville.

Trois candidats potentiels avaient été retenus le 22 mars par la justice: le directeur du site de Thionville, celui de Berlaimont et l'entreprise Green Elephant.

La semaine dernière, le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand (LR) a demandé à l'Etat de faire appel de la décision de liquidation. Il a également invité des représentants syndicaux d'Akers et des représentants de l'Etat à une table ronde en milieu de semaine prochaine.