Blocage des dépôts de carburant : de nombreuses stations à court d'essence dans le Nord et le Pas-de-Calais

Publié le Mis à jour le
Écrit par @f3nord

Avec le blocage de quatre dépôts de carburant dans le Nord par des opposants à la loi Travail, de nombreux automobilistes se sont rués sur les stations service pour faire le plein. Conséquence : plusieurs stations sont désormais à sec.

"Depuis ce matin, certains points de distribution de carburant dans le département du Pas-de-Calais connaissent des difficultés d’approvisionnement en carburant en raison de manifestations qui entraînent des perturbations dans l’approvisionnement et de l’inquiétude de certains automobilistes qui anticipent le besoin de faire le plein de leur véhicule", annonce ce vendredi après-midi la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué. La préfète, Fabienne Buccio, a d'ores et déjà pris un arrêté "portant interdiction de vendre, d’acheter, de distribuer ou encore de transporter du carburant sous forme conditionnée (jerricans, bidons, etc )".

"Comportements de précaution"

En fin de journée, la préfecture du Nord a pris elle aussi un arrêté. "En vue de limiter la consommation en carburant des usagers et pour des raisons de sécurité, Michel Lalande, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais Picardie, préfet du Nord, a pris ce jour un arrêté d’application immédiate sur l'ensemble du territoire du département du Nord, portant interdiction de vendre, d’acheter, de distribuer ou encore de transporter du carburant dans tout récipient transportable (jerricans, bidons, etc.), sauf nécessité dûment justifiée par le client et vérifiée, en tant que de besoin, avec le concours des services de police et de gendarmerie locaux", dit un communiqué. "On a des situations contrastées en termes d'approvisionnement, de pénurie", nous avait-on expliqué un peu plus tôt à la préfecture du Nord, où l'on evisageait, si nécessaire, de réquisitionner une trentaine de stations service pour les véhicules prioritaires et d'urgence. "Le Pas-de-Calais a un peu plus de soucis que le Nord. Les pénuries qui sont observées sont plus liées à des comportements de précaution qu'autre chose". Dans certains secteurs effectivement, des files de voitures patientent pour faire le plein, jusqu'à provoquer des bouchons.


Ce vendredi, quatre dépôts de carburant, dans le Dunkerquois et le Valenciennois, étaient toujours bloqués par une soixantaine de personnes demandant le retrait de la loi travail, 24 heures après le début de ce mouvement.