Brexit : les accusations de Boris Johnson sur un blocus européen "sont fausses" pour une ministre irlandaise

La ministre irlandaise de la Justice a réagi aux accusations de Boris Johnson, pour justifier son revirement sur l'accord du Brexit adopté en janvier.
© PRESS ASSOCIATION IMAGES/MAXPPP
La ministre irlandaise de la Justice Helen McEntee a réfuté dimanche les accusations du dirigeant britannique Boris Johnson selon lesquelles l'Union européenne menaçait d'instaurer un blocus en Irlande du Nord. "Ce n'est tout simplement pas le cas", a réagi Helen McEntee sur Sky News alors que les discussions autour d'un accord post-Brexit se sont envenimées cette semaine, "toute insinuation selon laquelle cela va créer une nouvelle frontière est tout simplement fausse".

Une disposition déjà présente ?

"Si nous n'acceptons pas les conditions de l'UE, l'UE utilisera une interprétation extrême du protocole de l'Irlande du Nord pour y imposer une frontière commerciale complète" entre le Royaume Uni et l'Irlande, a justifié Boris Johnson.

Les accusations de Boris Johnson avaient déjà été critiquées hier. "C'est ridicule, répondait l'eurodéputé espagnol Luis Garicano. "M. Johnson insiste pour avoir le beurre et l'argent du beurre." D'après lui, les dispositions concernant l'Irlande du Nord étaient d'ores et déjà présentes dans l'accord que le Premier ministre avait signé en janvier. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
brexit international royaume-uni