Bruxelles - Attentats : un ordinateur trouvé dans une poubelle contient le "testament" de Ibrahim El Bakraoui

Au cours d'une conférence de presse, Frédéric Van Leeuw, procureur fédéral a fait le point sur les avancées de l'enquête sur les attentats à Bruxelles.

Les frères Bakraoui.
Les frères Bakraoui.
Le procureur fédéral belge a confirmé l'implication des frères Khalid et Ibrahim El Bakraoui dans les attentats. Le premier a fait exploser une bombe dans le métro, l'autre dans l'aéroport de Bruxelles-Zaventem. Ibrahim El Bakraoui, le kamikaze de l'aéroport, a été identifié "grâce à ses empreintes". L'homme occupe le milieu de la photo captée par les caméras de vidéo-surveillance de l'aéroport et diffusée mardi par la police. Elle montre trois individus poussant des chariots à bagages, peu de temps avant les explosions qui ont éventré le hall des départs.

L'un des hommes présent sur la photo diffusée par la police fédérale belge n'a pas été identifié. "Le deuxième kamikaze à gauche sur la photo n'a pas été identifié. Le troisième est en fuite. Son sac contenait la charge explosive la plus importante", a expliqué Frédéric Van Leeuw, procureur fédéral belge. Le 3ème suspect a déposé un grand sac dans l'aéroport avant de prendre la fuite. Son sac contenait la charge explosive la plus importante. Elle a explosé sous le contrôle des démineurs et n'a pas fait de blessés. Aucune arme de guerre n'a été trouvée dans l'aéroport.

Les frères El Bakraoui, connus des services de police pour des vols avec violences et braquages, ont été mentionnés par les médias belges en lien avec la traque du suspect-clé des attentats de Paris, Salah Abdeslam, capturé vendredi dans la commune de Molenbeek après quatre mois de cavale.
Khalid El Bakraoui aurait loué sous un faux nom une planque à Charleroi d'où sont partis une partie des commandos du 13 novembre, et un appartement de la commune bruxellloise de Forest, où une perquisition de routine le 15 mars avait permis de retrouver la trace d'Abdeslam.
video bakraoui

Testament et vengeance ?

Le procureur fédéral a également affirmé que, depuis les attentats, cinq perquisitions ont été réalisées. Le "testament" d'Ibrahim El Bakraoui a été retrouvé au cours de l'une d'elle. Un ordinateur trouvé dans une poubelle contient ce "testament". Un document audio adressée, selon TF1, à leur mère et leur cousin. El Bakraoui y affirme ne plus "se sentir en sécurité, cerné de toutes parts, ne plus savoir quoi faire et redouter de terminer en prison. "  Selon la chaîne de télé, "les deux frères expliquent dans ce testament avoir voulu commettre ces attentats dans les transports de Bruxelles suite à l'arrestation vendredi dernier à Molenbeek de Salah Abdeslam et de ses complices, ainsi qu'à la mort de leur ami Mohamed Belkaïd dans l'assaut policier de Forest mardi dernier."

La confirmation de la participation des frères El Bakraoui aux attentats de Bruxelles établit un lien direct entre le réseau à l'origine des attentats de Paris (130 morts) et ceux de mardi à Bruxelles, les plus meurtriers jamais commis dans la capitale belge et européenne.  Elle renforce les inquiétudes sur la capacité des réseaux jihadistes belges à continuer à mener des attentats sanglants malgré le renforcement des mesures de sécurité à travers l'Europe et la pression policière qui s'est considérablement renforcée depuis les attentats de Paris.

Une perquisition à Shaerbeek a permis de mettre la main sur 15 kilos d'explosifs de type TATP, de l'eau oxygénée, des détonateurs, 150 litres d'acétone et une valise pleine de clous et de vis.

Le dernier bilan des attentats de Bruxelles est de 270 blessés et 31 morts.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats à bruxelles faits divers terrorisme