Calais : une personne mise en examen après le meurtre d'un migrant soudanais

Le parquet de Boulogne-sur-Mer a annoncé qu'un Soudanais a été mis en examen pour homicide volontaire pour le meurtre présumé d'un migrant soudanais de 25 ans dans la "Jungle" de Calais.

Dans la nuit de lundi à mardi, un migrant Soudanais de 25 ans avait été tué d'un coup de couteau près de la "jungle" de Calais. "Le mis en cause, qui a été interpellé jeudi, a été mis en examen pour homicide volontaire et placé sous mandat de dépôt samedi", a fait savoir le parquet de Boulogne-sur-mer à l'AFP.

Le meurtrier présumé, âgé de 33 ans et qui n'a pas d'antécédent judiciaire connu, aurait poignardé la victime "car il l'avait insulté", sur fond d'alcoolisation. Environ 4500 migrants, venant principalement d'Afrique de l'Est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan, vivent dans le camp de la "Jungle" de Calais, à une heure à pied du centre ville, dans des conditions difficiles.