Canal Seine-Nord : Gérald Darmanin assure avoir "trouvé un compromis"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Quentin Vasseur .

En visite à Amiens aux côtés d'Emmanuel Macron, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a annoncé au quotidien La Voix du Nord la poursuite du canal Seine-Nord.

Le Canal Seine-Nord sera bel et bien réalisé. C'est ce qui'affirment le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin et la secrétaire d'État aux Transports Élisabeth Borne dans un entretien au quotidien La Voix du Nord.



Tous les éléments sont sur la table pour trouver une solution pour le canal Seine-Nord Europe



Le projet de liaison de la Seine au canal de l'Escaut à Dunkerque avait été menacé en juillet par une pause avancée par le ministre de l'Environnement Nicolas Hulot, mais depuis, "collectivités et État ont beaucoup travaillé" avance la secrétaire d'État.



Ce qui lui permet d'assurer que "tous les éléments sont sur la table pour trouver une solution pour le canal Seine-Nord Europe".





L’État confirme le principe du financement d’un montant d’un milliard d’euros



Le "compromis", explique l'ancien maire de Tourcoing Gérald Darmanin, consiste à laisser les collectivités territoriales avancer le financement des premières années de travaux, en échange de quoi "l’État confirme le principe du financement d’un montant d’un milliard d’euros".



Une bonne nouvelle pour les partisans du canal, qui craignaient que l'Europe ne renonce à financer le canal en cas d'échec des négociations. "Nous avons jusqu’à mars 2018 pour clarifier la position et les besoins" du projet, assure la secrétaire d'État qui ajoute que "ces financements européens pourront être engagés jusqu’en 2023."





Pour Gérald Darmanin, également conseiller régional des Hauts-de-France, ces négociations ont permis de "trouv​[er] un équilibre entre l’intérêt des collectivités concernées et les contraintes financières de l’État."



Xavier Bertrand et les présidents des conseils départementaux avaient prévu de manifester ce mardi 3 octobre à Amiens pour relancer le projet. Malgré l'annonce, le cortège est maintenu.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité