Coronavirus. “Ce ne sont pas des vacances” : la rectrice de l'académie de Lille explique la situation

© FRANCE 3
© FRANCE 3

La rectrice Valérie Cabuil répond à nos questions sur la situation exceptionnelle que va vivre l'enseignement dans le Nord et le Pas-de-Calais dans les prochaines semaines.

Par France 3 Nord Pas-de-Calais

La rectrice de l'académie de Lille, Valérie Cabuil, était l'invitée du journal de France 3 Nord Pas-de-Calais. Elle a répondu aux questions sur la situation inédite que vont vivre le million d'élèves de la région dans les semaines qui viennent. Tous les établissement sont fermés jusqu'à nouvel ordre. 

Ce lundi 16 mars, les 442 000 élèves de primaire et 368 000 élèves de secondaire de l'Académie de Lille n'iront pas en classe. Mais la continuité de l'enseignement va être assurée. "La décision a été prise après consultation des autorités de santé. C'est vraiment une question de santé, c'est ce que nous disent les experts", a-t-elle d'abord rappelé.
 

Jusqu'à quand ?


"Il n'y a pas de date. On a un pic qui va se passer... Ça va durer plusieurs semaines, peut-être plusieurs mois. En tout cas, on sait que tout s'arrangera à un moment. Il faut quand même garder ce fond d'optimisme. Reviendra une vie normale après mais pour l'instant, il faut s'organiser autrement."
 

Comment ? Quel enseignement à distance ?


"Il va y avoir une offre de formation à distance disponible, de la grande section de matrenelle, jusqu'à la classe de Terminale. Il est clair que, selon les âges, la capacité à se concentrer sur une offre numérique n'est pas la même. Evidemment il faudra s'adapter à cela. On est bien conscient que les parents ne sont pas là pour faire la classe à la place des professeurs mais pour inciter leurs enfants, surveiller leurs enfants à se connecter pour être auprès de leurs professeurs qui resteront auprès d'eux via internet interposé.

Il peut y avoir de tout par internet. des cours des exercices. Il y aura des classes virtuelles. Le professeur peut faire cours et garder ce lien et discuter avec les élèves. C'est très important de garder ce lien."


Et ceux qui n'ont pas internet ?


"Il y a toujours moyen d'avoir des cours par papier. Dans notre région, on a déjà l'expérience puique l'Oise s'est retrouvée dans cette situation-là et on a pu constater que tous les modes pour garder ce lien entre l'enseignant et les enfants doivent être mobilisés."


Et le bac ?

"Pour l'instant, nous sommes sur l'idée que les examens certifiants se dérouleront, les concours se dérouleront. Ce ne sont pas des vacances. On va travailler autrement. On va s'organiser et on verra bien comment on réussit à préparer les examens."
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus