Coronavirus : défiez le pianiste nordiste Simon Fache dans un "pianothon" au profit de la Croix-Rouge de Lille

Il s'agit d'un concert d'improvisation interactif qui aura lieu sur Facebook ce jeudi 16 avril à partir de 19h. Le principe est de proposer une chanson avec une contrainte en commentaire et Simon Fache improvise au piano. Prix de l'entrée ? Un don à la Croix-Rouge de Lille.
© C. Bonamis
"Ça ressemblera un peu à ce que je fais en spectacle d'impro de piano battle, explique le pianiste nordiste déjanté Simon Fache, complice d'Arthur dans l’émission de TF1 "Vendredi, tout est permis"Ça se passera en direct sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Et je ne sais pas encore ce que je vais jouer, puisque ce sont les internautes qui vont décider !"

Du Herbert Léonard à la façon de Mozart ou inversement, "Laisse-moi t'aimer" de Mike Brant à la manière de Johnny, ou encore "La Bohème" revisitée par un rappeur, "tout est possible", promet le Tourquennois, qui adore les défis et a l'habitude de se produire avec la Ligue d'Improvisation de Marcq-en-Baroeul
  

Une chanson = un don

Ce "pianothon" est organisé au profit de la Croix-Rouge de Lille, qui fête cette année ses 150 ans. "On avait prévu des événements, des conférences, des appels aux dons tout au long de l'année, qu'on a dû annuler, regrette Ismaël Berkous, le président de l'antenne locale lilloise. Mais on a gardé le principe d'appel aux dons."
 
Le tarif "d'entrée" est libre, chacun est invité à faire un don via une cagnotte en ligne. De quoi soutenir la Croix-Rouge, qui s'investit beaucoup depuis le début de la crise du Covid-19, entre épicerie solidaire, visites à domicile ou encore service d’écoute.

"Notre principal besoin, précise Ismaël, concerne nos ambulances. Nous avions deux ambulances en fin de vie qui sont parties à la casse en décembre. Nous espérons récolter suffisamment d'argent pour finir de payer les deux ambulances aux normes que nous avons achetées en janvier, et même en acheter deux autres d'ici à l'an prochain."
 

Si l'association s'est tournée vers Simon Fache, "c'est parce que nous voulions un artiste ancré sur le territoire, raconte encore Ismaël. Et les concerts en ligne ne font que fleurir en ce moment, alors on voulait vraiment quelque chose d'original."

De son côté, Simon Fache est prêt, après avoir passé des heures à peaufiner les réglages techniques. "Internet, c'est pas trop mon truc !", avoue-t-il. En revanche, il se réjouit de cette première : un concert en live, à domicile. À suivre ce jeudi 16 avril à partir de 19h, "avec une pause entre 19h55 et 20h10, pour pouvoir applaudir les soignants".


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société insolite solidarité musique culture théâtre