Coronavirus : dans l'Oise accès interdit aux forêts, dans la Somme aux plages et dans l'Aisne aux espaces naturels

Dans le cadre du renforcement des consignes de confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus, les préfets de l'Aisne, l'Oise et la Somme ont pris des arrêtés interdisant l'accès aux promeneurs à plusieurs sites. 
La forêt d'Ermenonville dans l'Oise est interdite au public dans le cadre du confinement lié au coronavirus. Tout comme les forêts de Hez, Laigue, Chantilly, Halatte et Compiègne.
La forêt d'Ermenonville dans l'Oise est interdite au public dans le cadre du confinement lié au coronavirus. Tout comme les forêts de Hez, Laigue, Chantilly, Halatte et Compiègne. © Google street view
L'arrêté du préfet de l'Oise, Louis Le Franc, prend effet le jour même de sa signature, à savoir ce vendredi 20 mars. Il court jusqu'au 31 mars. 

Désormais, il est interdit à quiconque de se rendre dans les forêts de Hez, Laigue, Ermenonville, Chantilly, Halatte et Compiègne.
 
Le préfet de l'Oise explique cette décision par le fait que "les rassemblements publics en forêt peuvent constituer des occasions particulièrement propices à la transmission du virus". Toute personne ne respectant pas cet arrêté sera verbalisé.
 

Accès interdit aux plages de la Somme

Ce même vendredi, la préfète de la Somme a annoncé l'interdiction d'accès aux plages du département jusqu'au 31 mars. C'est une hausse de la fréquentation sur le littoral qui a conduit la préfecture à prendre cette décision. "Une fréquentation élevée des plages a été constatée par les forces de l’ordre sur les plages du département. Cette fréquentation est problématique en matière sanitaire", explique-t-elle.
 
Est donc interdit : "l’accès aux plages, chemins, sentiers, espaces dunaires, forêts et parcs situés sur le littoral pour toute la population à l’exception d’une pratique sportive strictement individuelle pour les riverains immédiat" et "pour les professionnels de la mer et des ports pour les stricts besoins de leur activité."

Ce week-end les contrôles des forces de l'ordre seront renforcés.
 
Cette interdiction vaut également pour le littoral de la Seine-Maritime et celui du Nord-Pas-de-Calais.
 

Des restrictions plus étendues dans l'Aisne

Dans l'Aisne, le préfet a mis en place, également par arrêté, des restrictions plus étendues. Désormais, et jusqu'au 31 mars, l'accès au public est interdit dans les endroits suivants, publics ou privés mais ouverts à la circulation publique : Toute personne interceptée en l'un de ces lieux se verra notifier une amende de 135 euros. Seules les personnes obligées de les emprunter pour rejoindre leur domicile ou y exercer leur activité́ professionnelle ne seront pas verbalisées si elles peuvent toutefois produire des justificatifs.
 
Dans l'Aisne, depuis mardi, date de la mise en place de l'attestation de sortie, les forces de l’ordre ont dressé près de 600 contraventions de 135 euros. "Cela reflète la persistance d’un manque de discipline de quelques-uns au détriment de tous, déplorent les services de la préfecture. C’est pourquoi, aucune tolérance ne sera appliquée."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de somme covid-19 santé société