Coronavirus : 122 bureaux de Poste ouverts dans les Hauts-de-France

Les postiers de Saint-Quentin sont en grève / © FTV/E.Henry
Les postiers de Saint-Quentin sont en grève / © FTV/E.Henry

En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, les services de la Poste ont dû être réorganisés. 122 bureaux de Poste sont ouverts dans les Hauts-de-France.

Par Eline Erzilbengoa

Compte tenu des mesures de confinement liées à l'épidémie de coronavirus, la Poste s'est organisée pour pouvoir ouvrir ses bureaux. 122 sont ouverts dans les Hauts-de-France : 81 dans le Nord et le Pas-de-Calais et 41 en Picardie. Il est possible de vérifier si votre bureau est ouvert directement le site de la Poste. 

Les bureaux ouverts sont ceux qui sont en capacité d'assurer le plus de services et notamment le service banque en priorité.

Si vous deviez retirer un colis ou une lettre recommandée dans un bureau de poste fermé, la Poste indique qu'ils seront disponibles pendant 15 jours à la réouverture du bureau concerné.

Certains services sont toujours assurés en ligne en pour éviter les déplacements. Il est possible de réaliser depuis chez soi :
  • l’impression de timbres et d’étiquettes Colissimo ;
  • l’envoi de lettres recommandées en ligne à valeur juridique ;
  • le transfert temporaire de courrier à une nouvelle adresse ;
 

Des conditions de travail difficiles

Dans l'optique de diminuer le temps de présence au travail de ses salariés, la Poste a décidé de fermer tous ses bureaux samedi 21 mars, ainsi que ses services de tri et de distribution. Le temps de travail des facteurs va également être progressivement réduit. Ils ne travailleront plus que trois jours par semaine à partir du lundi 30 mars.
 

Le groupe assure adapter en permanence les conditions de travail de ses employés. "C'est très difficile pour les équipes sur place" confie Marie-Cécile Guyot, directrice de la communication du groupe La Poste Hauts-de-France. "Il y a beaucoup d'incivilité au guichet, car les gens s'impatientent et cela créé des tensions." Très difficile aussi car il faut respecter les distances de sécurité. L'intersyndicale du groupe La Poste dénonce notamment des conditions "loin d'être maximales."
 

Dans ce cadre de crise sanitaire, les facteurs assureront la distribution du courrier en privilégiant les services à la personne, en particulier à destination des plus fragiles.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus