CARTE - Coronavirus : retrouvez quels marchés sont ouverts dans les Hauts-de-France

Depuis lundi 23 mars les marchés ouverts sont désormais interdits sauf dérogation. / © Florie Castaingts / FTV
Depuis lundi 23 mars les marchés ouverts sont désormais interdits sauf dérogation. / © Florie Castaingts / FTV

Lundi 23 mars, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la mise en place de mesures de confinement plus strictes. De nombreux marchés, d'abord fermés, font désormais l'objet de dérogations et peuvent réouvrir.

Par Eline Erzilbengoa

Depuis un décret du lundi 23 mars, les marchés couverts et fermés sont désormais interdits.  Cette mesure prise par le gouvernement vise à restreindre encore plus les déplacements et ainsi limiter au maximum la propagation du Covid-19. 

Or pour de nombreuses communes, la tenue des marchés est essentielle. Le décret prévoit donc une dérogation : "l'État dans le département peut, après avis du maire, accorder une autorisation d'ouverture des marchés alimentaires qui répondent à un besoin d'approvisionnement de la population si les conditions de leur organisation ainsi que les contrôles mis en place sont propres à garantir le respect des dispositions de l'article 1er et de l'article 7".

Ainsi, seules les demandes de dérogation exprimées par les maires concernés et adressées au préfet seront instruites sous des conditions d'organisation très strictes et sous la responsabilité du maire.
 

13 marchés ouverts dans l'Oise

Dans l'Oise, les marchés autorisés sont ceux de : Pont-Sainte-Maxence, Saint-Paul, Le Plessis-Brion, Creil, Plailly, Lagny-le-Sec, Lamorlaye, Montataire, Milly-sur-Therain, Crépy-en-Valois, Compiègne, Tracy-le-Mont, Gouvieux.
 
 

35 marchés ouverts dans la Somme 

Dans la Somme, "la préfète a demandé à l’ensemble des maires du département de bien vouloir lui préciser, s’ils disposent sur leur territoire d'un marché ouvert, leur(s) jour(s) et heures d’ouverture, ainsi que la présence de distributeurs automatiques de produits locaux", indique le communiqué de la préfecture. 

42 marchés ont été recensés dont 7 sont suspendus par les communes elles mêmes au vu de l’offre de proximité offerte à la population. Au total 35 dérogations ont été accordées par la préfecture (voir carte ci-dessus). Un marché hebdomadaire est autorisé dans chaque commune.
 
S’agissant d’Amiens, la préfecture précise que "les marchés de plein vent habituels sont suspendus, cependant un point d’approvisionnement alimentaire en produits frais avec 17 étals de producteurs locaux est mis en place à l’espace Dewailly le samedi matin de 9h00 à 12h30". Les halles du Beffroi sont, quant à elle, toujours ouvertes au public.
 

46 marchés ouverts dans le Pas-de-Calais

Dans le Pas-de-Calais, où 46 communes avaient déposé auprès de la préfecture une demande de dérogation, l'intégralité des marchés pourront réouvrir.

La préfecture rappelle que les demandes "ont fait l’objet d’une étude au cas par cas, en concertation avec les élus, pour vérifier si les mesures barrières pouvaient être strictement appliquées".

Afin d'assurer la sécurité de l'ensemble du public, un mémento technique d'organisation des marché a été réalisé et adressé aux communes concernées. Le cas échéant, les forces de l'ordre pourront être amenées à effectuer des contrôles pour vérifier l'application des règles sanitaires.
 

21 marchés ouverts dans le Nord

La préfecture du Nord a commencé à accorder des dérogations ce mercredi 25 mars pour, au final, permettre à 21 marchés du département de se tenir. Elle précise néanmoins que seuls les commerces alimentaires pourront s'y présenter.
 

17 marchés ouverts dans l'Aisne

Pour le département de l'Aisne, 17 dérogations ont été accordées. Avec toutefois des restrictions quant au nombre de commerçants alimentaires autorisés - parfois un seul. Les arrêtés précisent également l'affluence autorisée et les règles habituelles de sécurité à observer.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus